Lyon: les e velo’v dans les starting-blocks

2.500 vélos hybrides transformables en vélos électrique grâce à l'insertion d'une batterie portative et personnelle, disponible sur abonnement, vont être mis en service d’ici fin février.  
Actualites

La rédaction

Batterie portative. À partir du 20 février, les Lyonnais pourront faire du vélo sans forcer. Pionnière dans le lancement des vélos en libre-service en 2005, la Métropole de Lyon passe une partie de sa flotte à l’assistance électrique. 2.500 vélos hybrides transformables en vélos électrique grâce à l’insertion d’une batterie portative et personnelle, disponible sur abonnement, vont ainsi être mis en service d’ici fin février. «Une première mondiale de par son ampleur», assure Pascal Chopin, directeur régional de JCDecaux. Cela représente en effet la moitié du parc actuel de Velo’v. La batterie, qui promet 8 à 10 kilomètres d’autonomie, sera rechargeable en 2 heures via un port USB-C. Elle permettra également de charger les smartphones. Il en coûtera aux utilisateurs 7 euros par mois, sans engagement.

80 nouvelles stations. «C’est une avancée majeure pour l’utilisation du vélo dans la Métropole et pour la démocratisation de l’usage du vélo à assistance électrique», estime David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon. Pour laisser le temps aux utilisateurs de se familiariser avec ces nouveaux modèles, la Métropole et JCDecaux vont organiser des tests dans une dizaine de stations sur les prochaines semaines. En marge du déploiement de cette nouvelle offre, JCDecaux et la Métropole annoncent également la création de 80 nouvelles stations Velo’v sur le territoire métropolitain. 23 communes contre 21 jusque-là auront donc une station Velo’v dès mars prochain.

F. S.

 

Message

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire, cliquez ici pour vous identifier

  • Il n'y a pas de commentaire sur cet article. Soyez le premier à réagir.