Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Keolis Angers remporte le concours Bus d'or 2016

Image

Crédit photo
Pour sa première participation au Concours de conduite des Bus d'Or, Keolis Angers a fait fort puisque c'est un conducteur de son réseau, Stéphane Halbert, qui a remporté la 28ème édition de ce concours qui s'est déroulé dans le cadre du Salon Transports Publics à Paris. Les autres finalistes sont, de la 5ème à la 2ème place : Mathias Dumont (TAMM Metz), Grégory Sobilo (RATP Rives Nord), Bruno Herbin (TPAS St Etienne) et Romain Sarzier (Transdev Valence). Lors de l'édition précédente, en 2014, le podium était constitué par Robin Faugères (STAP Pau), Nicolas Leclere ( TAMM Metz), Jérémy Decombe (CarPostal Dole). Six autres prix spéciaux ont également remis cette année dans différentes catégories :
  • Prix féminin : Joëlle Van Der Horst, CarPostal Salon de Provence
  • Plus jeune Permis D : Jim Fouchange, Société des Transports Libournais
  • Plus ancien Permis D : Bruno Herbin, TPAS Saint-Etienne
  • Accessibilité au point d'arrêt : Jérémy Bokalo, Cabaro Beauvais
  • Développement durable : Raphaël Esnault, Keolis Quimper
  • Meilleur conducteur européen : José Afonso Taveira, Transports Publics Neuchâtelois
  53 conductrices et conducteurs ont participé à ce concours de conduite qui s'est déroulé sur plusieurs jours. Outre les 47 conducteurs français, on comptait également trois candidats originaire de Suisse, un d'Allemagne, un autre du Portugal et enfin, un candidat des Pays-Bas.
Image

QCM réglementaires, conduite de précision et comportement

Sur le parcours du Bus d’Or, qui était situé à Saint-Denis, au centre de formation RATP Croizat et non près du Salon, Porte de Versailles à Paris, tous ont passé plusieurs types d’épreuves. A commencer par des QCM et tests de connaissances théoriques dans les domaines techniques, réglementaires, environnementaux ainsi que celui des comportements avec les clients. Ensuite, sur le circuit dont la configuration n’a été dévoilée que la veille aux participants et avec les véhicules de la RATP, les organisateurs ont préparé un test d’accostage de précision pour évaluer la capacité à répondre aux besoins d’accessibilité. Puis des capteurs installés ont permis de mesurer les consommations de carburant et niveaux d’émissions. Enfin, pour les finalistes, deux épreuves spéciales ont permis de les séparer : arrêts de précision à une cible déterminée, en marche avant puis arrière, avec départs lancés et vitesse minimum contrôlée par radar, et dernière épreuve, la conduite en conditions réelles d’un bus sur une ligne en exploitation de la RATP dans Paris où la conduite, l'accueil client ont été évalués.

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format