Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Renault et Waymo vont proposer des véhicules autonomes entre La Défense et Roissy

Image

Crédit photo

Jeux Olympiques. Le CDG Express ne sera pas prêt pour les Jeux Olympiques de Paris en 2024, mais les touristes devraient au moins disposer de navettes autonomes. La région Ile-de-France vient d’indiquer, le 11 octobre, qu’elle allait s’associer avec le groupe Renault pour mettre en place un service de mobilité autonome entre l’aéroport Roissy Charles de Gaulle et La Défense. «Ce service de mobilité est susceptible de jouer un rôle clé pour la mobilité des Franciliens, des touristes et donc pour l'attractivité internationale de notre Région qui investit 100 M€ pour aménager les infrastructures sur lesquelles circuleront les véhicules autonomes. Mon ambition est de mener à bien ce projet pour les Jeux Olympiques de Paris», déclare Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France et présidente d'Île-de-France Mobilités. Le véhicule, qui transportera plusieurs passagers, devrait circuler sur la bande d’arrêt d’urgence des autoroutes A1 et A86, spécialement aménagée, pour un temps de trajet de 40 minutes. Il s’agit en effet de soulager des axes routiers surchargés en offrant une liaison qui n’existe pas à l’heure actuelle.

Gafa inside. La Région équipera les bandes d’arrêt d’urgence de capteurs, nécessaires à la circulation des véhicules autonomes et mettra en place de la vidéoverbalisation pour surveiller ces voies réservées. 1.500 à 2.000 personnes pourraient emprunter ces navettes par jour, réservables depuis une application smartphone. En fonction de l’intérêt de cette opération, d’autres navettes autonomes pourraient être déployées sur les autoroutes A6, A4 et A13. Cette expérimentation ouvrira paradoxalement les portes à Google, puisque sa filiale Waymo, dédiée aux véhicules autonomes, a signé un accord exclusif en juin dernier sur les services de mobilité autonome en France. «Nous nous réjouissons de travailler avec la Région Île-de-France et notre partenaire, Groupe Renault, afin d'explorer le déploiement du Waymo Driver sur l'axe stratégique reliant l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle à La Défense», déclare ainsi Adam Frost, responsable du département automobile de Waymo. Ce projet fait partie des expérimentations du projet «Sécurité et Acceptabilité de la conduite et de la Mobilité autonome (SAM)» retenues le 24 avril par le gouvernement français dans le cadre du Programme d'Investissements d'Avenir (PIA). Mais l’innovation française passera donc par la tutelle de Google.

G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format