Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Sur Paris-Saclay, les places des parkings publics et privés peuvent se réserver

Image

Crédit photo

Parkings publics et privés. A l’horizon 2027, si tout va bien, le plateau de Saclay disposera d’un accès métro avec le Grand Paris Express. En attendant cette échéance encore lointaine, l’Établissement public d’aménagement Paris-Saclay doit faire preuve d’innovation pour améliorer les conditions d’accès de cette zone d’activité et de recherche, encore chichement desservie par les transports en commun. L’EPA Saclay vient ainsi de déployer un service de mobilité donnant facilement accès à une partie de l’offre de stationnement du plateau, appeléz Park’in Saclay. Depuis le 17 septembre, les conducteurs peuvent utiliser le service (via une application smartphone ainsi qu’un site web) permettant d’être informé en temps réel du nombre de places de stationnement disponibles, publiques et privées, grâce à des capteurs optiques et magnétiques. Ces places peuvent se réserver: les conducteurs bénéficient alors d'un guidage dynamique avec la gestion d’un accès, si besoin, aux parkings fermés. Cette offre a été élaborée avec le concours de la Communauté d’agglomération Paris-Saclay et des communes de Gif-sur-Yvette, Orsay et Palaiseau.

1.200 places d’ici mi 2020. Le développement et l’exploitation de Park’in Saclay est piloté par un groupement d’entreprises mené par Mobility by Colas intégrant également Parking Map (supervision de la voirie), ZenPark (mutualisation de parkings d’ouvrages), OpenDataSoft (ouverture des données au public) et Nokia. D’ores et déjà, 750 places sont disponibles sur l’ensemble des deux quartiers du Campus urbain avec 300 places en parking longue durée, 200 en voirie et 250 en ouvrage privé réservables au sein de 4 parkings mutualisés. A la fin de la phase R&D (juin 2020), plus de 1.200 places seront disponibles (300 en voirie, 600 en parking mutualisé, 300 en stationnement longue durée). Le site de Paris-Saclay, qui se positionne comme un «territoire d’innovation et d’expérimentation des mobilités du futur», a déjà procédé à la mise en commun des flottes d’entreprise, développé des solutions d’autopartage et de covoiturage, un service de location de vélo à assistance électrique aux particuliers et une expérimentation de navettes autonomes. Des bornes de rechargement électrique seront installées d’ici l’automne sur le campus urbain pour favoriser l’utilisation de véhicules électriques au quotidien.

G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format