Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Volocopter présente son premier taxi-volant à visée commerciale

Image

Crédit photo

Taxi de centre-ville. L’entreprise allemande Volocopter a présenté le 21 août son premier taxi volant destiné à être commercialisé, baptisé VoloCity. Cet engin à l’allure d’un hélicoptère futuriste dispose d’une hélice fixe ramifié sur laquelle sont installés 18 rotors alimentés par des 9 batteries électriques. Cet avion de décollage et d'atterrissage électrique (eVTOL) a été conçu pour répondre aux normes de sécurité spécifiées par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (catégorie SC-VTOL améliorée). Volocopter, qui bénéficie du soutien de Daimler et d’Intel, destine son modèle à des services de taxi aérien en centre-ville. L’appareil peut ainsi convoyer deux adultes et leurs bagages à main (ou 160 kg de fret) sur une distance de 35 km et à une vitesse maximale de 110 km/h. Il s’agit de la quatrième génération mise au point par Volocopter, intégrant l’expérience des 1000 vols effectués par les versions antérieures, qu’il y ait ou non un pilote à bord. Sur ce point, la startup ne précise pas si VoloCity effectuera ses vols de manière autonome ou non.

Environnement opérationnel. Les premiers essais publics sont prévus en fin d’année 2019 à Singapour, où Volocopter présentera également le prototype de son infrastructure de décollage et atterrissage VoloPort. La société entend en effet créer «l’écosystème nécessaire autour de l’avion pour donner vie aux services de mobilité urbaine à la demande». Ce qui implique la mise en place d'un environnement opérationnel comprenant «une infrastructure de décollage et d'atterrissage physique, ainsi que l'intégration dans les systèmes de gestion du trafic aérien des villes intéressées». Un objectif qui sera probablement plus facile à réaliser à Singapour ou Dubaï (où Volocopter a déjà effectué des démonstrations publiques avec d’anciennes versions) qu’en Europe. La startup indique toutefois travailler avec plusieurs acteurs mondiaux tels que Fraport, l'opérateur de l'aéroport international de Francfort (Allemagne), pour optimiser les procédures passagers et les procédures au sol et aligner les réglementations sur les autorités compétentes.

G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format