Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

BODAS de Rexroth participe à l’arrivée des véhicules dans l’IoT

Image

Crédit photo

Une évolution favorable aux équipementiers. Pour l’électrification de la chaîne cinématique, la conduite autonome ou la maintenance connectée, les constructeurs se contentent en général d’intégrer les composants des équipementiers, grands gagnants des transformations en cours. Parmi les solutions disponibles «sur étagères», la filiale Rexroth de Bosch propose BODAS (BOsch [Rexroth] Design and Application System). Quand il est apparu en 2005, celui-ci était plutôt tourné vers les emplois en automate programmable. Après quinze ans d’évolution, le système s’est enrichi et ses prérogatives se sont étendues. Utilisable sur tout type d’engin ou de véhicule, il se divise en trois domaines. BODAS Connect correspond aux services IoT (Internet des objets), tandis que BODAS Software et BODAS Hardware concernent respectivement les logiciels et les composants électroniques. Fondé sur des solutions de sécurité issues de l'automobile, BODAS est résistant aux cyberattaques et garantit un contrôle sûr.

Une invitation à créer de nouveaux services. L’un des principaux emplois de BODAS Connect est la création de services de maintenance connectée en transmettant l’état technique complet du véhicule à son constructeur. L’intégrateur a à sa disposition des capteurs, des contrôleurs, des interfaces ainsi qu’une bibliothèque de briques logicielles. Celles-ci facilitent la mise en place de services tels que la gestion de flotte, le diagnostic à distance, la R&D à distance ou autres. Des interfaces assurent les échanges avec tout type d’application ou de système, y compris des ERP. La commande de pièces de rechange peut ainsi être automatisée dans le cadre d'une maintenance anticipative ou curative. L'infrastructure informatique et la suite logicielle Bosch IoT Suite sont ouvertes aux principaux protocoles de communication et laissent le choix quant à l’environnement de programmation. L’intégrateur peut ainsi ajouter ses propres applications via l'architecture MASAR (Mobile Application Software ARchitecture) et les outils de développement MATLAB/Simulink. Les mises à jour de logiciel et la maintenance sont possibles à distance.

L. F.

Auteur

  • Loïc FIEUX
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format