Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Déconfinement: faire respecter la distanciation grâce aux outils du TAD

Image

Crédit photo

Capacité de 20%, 40% ou 60%. Comment conjuguer distance sociale et mass-transit? L’équation tient du funambulisme et de nombreuses start-up, spécialistes du transport à la demande, sont prêtes à brandir leurs solutions. «Dans le cadre de l’après-confinement, (nous) recevons de plus en plus de demandes de collectivités locales pour adapter, créer ou inventer des services, pour soutenir la reprise d’activité tout en minimisant les risques», avance ainsi Padam Mobility. La start-up indique être sollicitée pour préparer les futurs déplacements liés à la réouverture des écoles et l’autorisation de se rendre sur son lieu de travail. Padam Mobility, qui a permis de déplacer de nombreux personnels soignants, notamment à Strasbourg, Saint-Omer, Lyon, Marne-la-Vallée et également à Padoue (Italie), envisage d’inciter les usagers à réserver une place dans leur bus via une application mobile, un site Web, ou une centrale d’appel dédiée (lire également le dernier numéro de Bus&Car Connexion). Le nombre de places disponibles à un instant t dans un véhicule dépendra des contraintes sanitaires. «Ce nombre pourra évoluer très facilement à mesure que le déconfinement avancera: la technologie le permet. Ainsi, il sera possible d’assurer un remplissage de 20%, puis 40%, 60%, et ainsi jusqu’au retour à la normale. Il sera même possible de revenir en arrière si cela s’avère nécessaire», détaille la start-up, et tant pis pour ceux qui auront eu l’imprudence de vouloir voyager sans préparation.

Navettes d’entreprises en Italie. Si la réservation de places peut faire tiquer pour le transport public, elle sera plus aisément mise en place dans le cadre d’une activité privée. La société britannique Zeelo, spécialisée dans les voyages en bus et cars personnalisés (entreprises, événements, voyages, etc.) vient de formaliser un service de réservation de places, couplé à un service de traçage capable de retrouver les contacts en cas d’infection. Zeelo annonce qu’elle s’est associée avec la start-up italienne Busrapido pour lancer un service de navettes de bus d'entreprises pour la «phase 2» (déconfinement) en Italie, qui démarre le lundi 4 mai. Busrapido possède le plus grand réseau de sociétés de transport en Italie, avec plus de 350 sociétés partenaires certifiées, et souhaite offrir des services de réservation pour les employés utilisant des navettes d’entreprises pour aller travailler. «Les passagers disposeront d'une application mobile pour réserver leur voyage et pouvoir suivre la position de l'autobus en temps réel, avec des itinéraires optimisés pour s'assurer que les points de prise en charge et de collecte sont aussi pratiques que possible», annoncent les deux sociétés.

G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format