Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Déconfinement: Moovit propose de réserver sa place dans le bus

Image

Crédit photo

Transport à la demande. Faudra-t-il réserver sa place dans le bus pour s’assurer de pouvoir monter dedans? C’est ce que défend Moovit, première application de mobilité urbaine au monde. «La réservation des trajets en bus et navettes constitue une solution pertinente en phase de déconfinement, puisqu'elle permet de maîtriser les flux, d'éviter les véhicules bondés et donc, de diminuer la promiscuité entre passagers», indique l’entreprise, notamment partenaire de Kisio (filiale de Keolis). Moovit propose aux opérateurs de transports une solution de transports en commun «à la demande» basée sur la réservation, qui peut également s'appliquer aux entreprises possédant des flottes ou des navettes. «Des discussions sont en cours avec plusieurs opérateurs», indique un porte-parole de la société. Concrètement, Moovit propose que les usagers commandent ou pré-programment un trajet, «en choisissant leur lieu de départ/arrivée par le biais de leur application (si l'opérateur de transports de leur ville a fait le choix de cette solution), disponible sur iOS et Android, ou l'application de l'opérateur». Ce qui revient à restreindre les transports en commun au seul TAD.

Planification efficace. «L'opérateur de transports publics pourra planifier efficacement les flux et réguler le trafic de sa flotte en fonction de la demande spécifique des usagers, en évitant la circulation de véhicules vides ou au contraire, bondés. Cette solution permet à chaque utilisateur de réserver son trajet et d'être toujours informé en temps réel de l'heure d'arrivée du véhicule et du nombre de passagers se trouvant à bord, et ainsi d'éviter les trop grandes affluences», imagine déjà Moovit. Une solution qui ne sera adaptable probablement que sur certaines lignes, réservées par exemple à du personnel soignant, ou dans certains cas comme les navettes privées d’entreprises, mais dont on imagine mal une adaptation généralisée, au risque de faire une croix sur la notion d'universalité du transport public.

G. H.

 

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format