Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

EasyMile peut de nouveau opérer ses navettes passagers aux États-Unis

Image

Crédit photo

Discussions. Bonne nouvelle pour le français EasyMile, dont les expérimentations de navettes autonomes menées dans 10 villes aux Etats-Unis avaient toutes été suspendues à la suite d’un incident survenu en février dernier à Columbus, dans l’Ohio. Une navette, roulant à 11 km/h, avait réalisé un arrêt d’urgence, faisant tomber une passagère de son siège (la chute n’avait entraîné que des contusions). Un incident fâcheux alors que cette expérimentation était mise en place pour favoriser le déplacement de personnes, notamment âgées, dans un quartier dépourvu d’infrastructures de transport. EasyMile s’était vu interdire la possibilité de faire monter du public à bord de ses navettes de 15 places, tout en ayant le droit de faire tourner ses véhicules à vide. Après plusieurs mois de discussion, le 15 mai dernier, la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a finalement donné un nouveau feu vert à la startup, en précisant les nouvelles conditions à respecter pour reprendre ses tests avec des passagers à bord.

Ceintures à bord. «Cette décision est intervenue après une collaboration positive avec la NHTSA qui a abouti à l'élaboration d'un nouveau plan d'amélioration de la sécurité passager. Ce plan a également des implications pour l'ensemble de l'industrie des navettes autonomes en Amérique du Nord, avec des directives pour toutes les navettes autonomes importées aux États-Unis», souligne EasyMile dans un communiqué. EasyMile indique que ses services de navettes démarreront progressivement au fur et à mesure que les mesures Covid-19 le permettront, et que les véhicules incluront les nouvelles dispositions de sécurité. Celles-ci incluent, pour sensibiliser davantage à la possibilité d'arrêts soudains pour la sécurité, l’ajout de nouvelles signalisations, ainsi que des annonces audio. Les opérateurs de sécurité seront formés pour rappeler aux passagers «de tenir fermement les pieds sur le sol». De même, EasyMile va rajouter des ceintures de sécurité pour les places assises de ses navettes aux États-Unis et laissera le soin aux différentes opérateurs de transport locaux la responsabilité de leur utilisation, en lien avec la NHTSA.

G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format