Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Île-de-France: Valérie Pécresse veut un schéma directeur pour le stationnement des cars de tourisme

Image

Crédit photo

Financer des parkings dédiés. «Le sens de l’histoire est de sortir les autocars du cœur de ville et de les placer dans des parkings adaptés, reliés à Paris par des motorisations non polluantes.» Alors qu’elle présentait le bilan 2019 du tourisme à Paris et en Île-de-France, Valérie Pécresse a commenté les nombreuses propositions des candidats aux municipales parisiennes visant à écarter les autocars de tourisme du centre de la capitale. Une organisation qui lui semble, donc, justifiée. Mais sans précipitation: «C’est un gros travail. Cela doit faire l’objet d’un schéma directeur, d’un aménagement du plan de transport. Nous sommes prêts à travailler avec la Ville de Paris pour l’aider à financer des parkings dédiés et des navettes touristiques aux motorisations non polluantes», a poursuivi la présidente de la Région Île-de-France. 

Préserver le secteur du tourisme. Sécuriser l’avenir du secteur touristique constitue une priorité: «Il emploie, directement et indirectement, 500.000 personnes dans la région», a précisé Valérie Pécresse. Or, même si la fréquentation a dépassé le record de 50 millions de visiteurs en 2019, «le secteur reste fragile». Avec, notamment, une baisse des visiteurs britanniques, moyen-orientaux et chinois. Et la menace que fait peser sur le secteur l’épidémie du nouveau coronavirus. «Il est donc important d’être très flexible pour réorienter nos efforts vers la clientèle française et de proximité», a-t-elle estimé, annonçant la création d’un nouveau parcours touristique, baptisé «Sur les traces du Général de Gaulle». Les parcours touristiques constituent une nouvelle priorité de la Région, pour diversifier les destinations, notamment en petite et grande couronne.  Quatre parcours existent d’ores et déjà, et sept sont en préparation pour 2020. La présidente de Région s’est par ailleurs prononcée pour la modernisation de la gare du Nord. «Une fois les municipales passées, je pense que le débat s’apaisera», a-t-elle assuré. 

C. B.

 

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format