Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Keolis teste deux méthodes de comptage d’affluence à Quimper et Caen

Image

Crédit photo

Capteurs de charge. Deux réseaux du groupe Keolis testent actuellement et pour trois mois le comptage de l’affluence à bord en temps réel, en partenariat avec les entreprises Zenbus et Capte. A Quimper, le réseau Qub va démarre en ce début du mois d’octobre cette expérimentation sur sa navette gratuite et électrique Qub City, qui permet de desservir le centre-ville depuis la gare. Il s’agit de deux véhicules Bluebus disposant de 10 places assises (dont une place PMR) et 12 places debout soit au total 22 places. Des capteurs de charge ont été installés à bord des véhicules: ils communiquent avec un boîtier connecté qui transmet l’information en temps réel via de l’application mobile QUB. L’information est également disponible par le scan d’un QR code. Le taux d’occupation est révélé par un pourcentage et des pastilles de couleurs. «Nous proposions déjà la géolocalisation des navettes en temps réel avec Zenbus, et maintenant nous pouvons également donner une précision sur leur taux d’occupation. Cette navette passe toutes les 15 minutes en heure de pointe et 20 minutes en heure creuse, cela permettra aux utilisateurs de décider si cela vaut la peine d’attendre ou d’effectuer ce trajet à pied par exemple. Les capteurs de charge nous donneront également un retour précis sur le taux d’utilisation de ces navettes puisque les utilisateurs ne badgent pas pour monter à bord, les navettes étant gratuites», indique Élodie Lostalen, responsable marketing de Keolis Quimper.

Cellules. Une expérimentation similaire a également été lancée sur le réseau Twisto de Caen la mer, là -encore sur les navettes gratuites Bluebus desservant le centre-ville. Cette fois-ci, l’expérimentation s’appuie sur des cellules compteuses installées à bord des navettes. «Ces deux lancements en simultané permettront aussi d’identifier si ce type de technologie peut avoir un impact sur la fréquentation des navettes électriques et avoir le retour des clients sur leur usage », conclut Élodie Lostalen.

G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format