Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

La Nouvelle-Aquitaine soutient les transports innovants

Image

Crédit photo

Nouveaux services et usages. Place aux projets concrets! Le 16 mars, à la veille de l’entrée en confinement, la Région Nouvelle-Aquitaine a lancé un appel à projets (AAP) pour soutenir l’émergence d’expérimentations de services, produits ou technologies innovants en matière de mobilité et de transport de personnes (ou de marchandises). Intitulé «Expérimentation de solutions de mobilité innovantes», cet appel à projets doit permettre de soutenir les territoires et les entreprises pour le développement de nouveaux services et usages «répondant mieux aux évolutions sociétales et aux enjeux de transition, de les valider en conditions réelles et de favoriser leur déploiement». L’AAP s’adresse aux collectivités locales, leurs groupements et syndicats mixtes, aux entreprises (prioritairement les PME et ETI) de Nouvelle-Aquitaine en coopération, le cas échéant, avec tout autre acteur de la mobilité et/ou de l’innovation. La Région entend favoriser la coopération accrue entre les parties prenantes des transports et de la mobilité (autorités organisatrices de la mobilité, collectivités, opérateurs de mobilité, transporteurs, aménageurs, offreurs de solutions ou de briques technologiques…).

Usagers au cœur de la démarche. Le champ d’application est large puisque toutes les initiatives permettant l’expérimentation sur un territoire de Nouvelle-Aquitaine sont concernées, du moment que le test s’effectue en conditions réelles et en plaçant l’usager au cœur de la démarche, et ceci qu’il s’agisse de services, de produits ou technologies innovantes en matière de mobilité et de transport de personnes (ou de marchandises). De même, l’AAP n’est pas réservé aux mobilités terrestres et peut intégrer des transports par voie maritime ou fluviale, voire aérienne, dans une logique d’intermodalité. Il vise aussi bien les projets en phase de structuration (phase préalable d’étude et de faisabilité stratégique, technique, juridique et financière du projet) que les projets prêts à être mis en œuvre. La Région cite quelques exemples, non exhaustifs, de projets pouvant entrer dans le cadre de l’appel à projets, comme des alternatives à l’autosolisme en territoire peu dense, des services d’information voyageur pour favoriser l’intermodalité et le report modal, ou encore des moyens pour limiter les impacts des trajets pendulaires domicile-travail. La date limite de dépôt de dossier est actuellement fixée au 1er mai 2020.

G. H.

 

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format