Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

La Suisse teste son application MaaS

Image

Crédit photo

Trois villes. Depuis cet été, les chemins de fer fédéraux suisses (CFF) testent une application de transport multimodale appelée Yumuv, en collaboration avec les sociétés de transport communales de la ville de Zurich. Berne et Bâle devraient suivre très rapidement. «L’objectif est de déterminer l’impact des abonnements de mobilité en termes d’acceptation de la part de la clientèle ainsi que du marché pour consolider le premier/dernier kilomètre et réduire ainsi le nombre de transports individuels motorisés dans les centres-villes», expliquent les partenaires, qui ont créé la société Yumuv en décembre 2019. L’application permet de combiner transports publics et trottinettes et vélos électriques, et devrait à terme s’étoffer avec des offres de taxis, vélos et autopartage. L’offre Yumuv est réservée aux titulaires d’un abonnement de transport public urbain ou d’un abonnement général des CFF. Les usagers paient leurs déplacements complémentaires via des forfaits (60 ou 400 minutes par mois), ou bien à l’usage. Le projet est encadré scientifiquement par l’École polytechnique fédérale de Zurich.

Solution proposée par Trafi. Le développement de la plateforme de Yumuv s’est effectué avec la solution proposée par la start-up lituanienne Trafi. Cette entreprise est déjà active à Berlin depuis le lancement, en juin 2019, de l’application Jelbi, décrite comme «le plus grand déploiement MaaS au monde», selon son PDG, Martynas Gudonavičius. Dans un entretien accordé au magazine Sifted, ce dirigeant indique que 10% des Berlinois auraient déjà testé cette application depuis son lancement en juin 2019. La Covid-19 aurait également dopé le recours à Jelbi, avec un fort usage des moyens de transport «solitaires», comme le vélo ou la trottinette, qui représenteraient plus de 50% des trajets. Trafi vient d’effectuer une levée de fonds de série B, d’un montant non publié, afin de l’aider au développement de sa solution. Outre Berlin et la Suisse, la jeune pousse devrait bientôt aider au développement d’une plateforme de mobilité multiservices à Munich, ainsi que dans une ville d’Amérique latine. Trafi serait actuellement en lice dans «plus de 10 appels d'offres pour différentes villes européennes», dont cinq en France.

G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format