Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

MagicBus, l’auberge de jeunesse itinérante

Image

Crédit photo

Hôtel mobile. MagicBus est un concept original d’auberge de jeunesse itinérante, permettant à huit voyageurs de vivre durant une semaine une expérience humaine insolite. L’idée est de faire découvrir l’Europe autrement, loin des sentiers battus, en complète autonomie. En effet, seuls le point de départ et le lieu d’arrivée à la fin de la semaine sont définis : les vacanciers décideront ensemble des étapes. C’est au cours de ses études en France puis au Canada, et durant un voyage en solitaire de quatre mois en Nouvelle-Zélande que Lisette Abadie, fondatrice et dirigeante de MagicBus, a l’idée de ce projet. En 2018, elle décide de rentrer en France pour le concrétiser. Pour y parvenir, Lisette Abadie passe le permis C, se forme à la mécanique poids lourd et valide une capacité de transport de voyageurs. Elle achète ensuite un ancien car scolaire de Charente-Maritime, un PVI NR215 de 2002 équipé d’un moteur Renault de 158 kW. Ce véhicule ne pourra pas circuler dans les grandes agglomérations dotées de ZFE, mais l’objectif est de privilégier une formule d’accueil rural. Pour financer l’achat du véhicule, elle lance un financement participatif sur la plateforme Ulule, ce qui lui permet de récolter les 8.000 euros nécessaires. Avec l’aide de son père et de quelques amis, la jeune femme réaménage le car en une confortable habitation pour huit voyageurs, plus le chauffeur. L’investissement total s’élève à 50.000 euros.

Triple activité. Côté administratif, « la création et l’enregistrement de l’entreprise ont représenté un long parcours, en raison du flou juridique autour de cette activité, entre transport de la personne, agence de voyages et hôtellerie », confie Lisette Abadie, qui s’enregistre donc en tant que SARL pour ces trois activités commerciales. Pour les débuts de MagicBus, la jeune femme conduira elle-même le véhicule, mais elle prévoit à terme d’embaucher un chauffeur. La programmation 2020 reste dans les frontières de l’Hexagone, mais l’idée est que MagicBus voyage par la suite dans toute l’Europe, et même au Canada. En ce qui concerne les étapes et le stationnement du bus, Lisette Abadie s’appuie notamment sur Bienvenue à la ferme, principal réseau français de producteurs fermiers et d'accueil touristique dans les fermes. Crise sanitaire oblige, la société a dû adapter les mesures anti-Covid-19 à son activité : « De la solution hydro-alcoolique est disponible dans le car, et le véhicule est complètement nettoyé et désinfecté entre chaque session d’une semaine. De plus, les participants doivent signer un contrat attestant de l’absence de symptômes de la maladie dans les sept jours précédant l’embarquement. »

I. F.

Auteur

  • Ian Fafet
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format