Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Mobileye autorisé à tester des voitures autonomes jusqu’à 130 km/h en Allemagne

Image

Crédit photo

Zones urbaines, rurales et autoroutes. Le 16 juillet 2020, Mobileye, filiale d’Intel dédiée aux véhicules autonomes, a annoncé qu’elle avait reçu l’autorisation de l'organisme de certification allemand TÜV Süd pour effectuer des tests sur la voie publique, avec un opérateur de sécurité à bord. Mobileye indique qu’elle va commencer à effectuer ses premiers essais dès à présent dans la région de Munich, en zone urbaine et rurale, ainsi que sur autoroutes, à des vitesses qui peuvent flirter avec les 130 km/h. Fondée en Israël, Mobileye, rachetée en 2017 par Intel, fait rouler des berlines automatisées depuis plusieurs années dans son pays d’origine et compte opérer sa propre flotte de robotaxis à Jérusalem en 2022. C’est l’une des premières entreprises à ne pas être un constructeur automobile à pouvoir tester ses véhicules autonomes en Allemagne.

Test prévu à Paris. «Cette autorisation va renforcer la position de leader mondial de Mobileye en tant que que fournisseur de solutions de mobilité complète», indique la société, en rappelant la récente acquisition du calculateur d’itinéraires Moovit par Intel en mai 2020, pour près de 900 millions de dollars. Intel entend ainsi couvrir tous les segments de la mobilité. «Tous les moyens de transport (des transports publics aux services d’autopartage, de vélos en libre-service ou des transports par véhicules autonomes) seront regroupés dans une offre de services de Moovit et Mobileye, intelligemment gérée par la plateforme de mobilité de Moovit. Les avantages sont multiples: la congestion du trafic est minimisée, les émissions sont réduites et les personnes bénéficient d'un accès égal et abordable à la mobilité», indique Intel par voie de communiqué. Notons que Mobileye doit également tester des véhicules autonomes à Paris cette année, en collaboration avec la RATP dans le cadre du volet mobilité du quartier d’innovation urbaine «Paris Rive Gauche» (cofinancement Ademe) dans le 13e arrondissement. Les deux partenaires souhaitent mettre en place un service de véhicules autonomes qui permettra aux voyageurs de rejoindre l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière depuis les réseaux de transport environnants (train, métro et bus).


G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format