Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Navya s’engage de nouveau pour 5 ans avec le fabricant de lidar Velodyne

Image

Crédit photo

5 années de collaboration. L’entreprise californienne Velodyne a annoncé le renouvellement pour 5 ans de la vente de ses solutions de technologie Lidar auprès du français Navya. Ce dernier utilise les capteurs laser de Velodyne pour équiper sa flotte de navettes et véhicules autonomes. «Nous prolongeons notre partenariat avec Velodyne Lidar parce que leur technologie nous permet de mettre des navettes autonomes sur la route aujourd’hui. Nos cinq années de collaboration réussie ont prouvé que les solutions lidar de Velodyne constituent un élément essentiel de notre kit de capteurs, qui va nous permettre de lancer la phase de déploiement à grande échelle de notre flotte», indique Jérôme Rigaud, directeur d’exploitation de Navya. Le fondateur de Velodyne, David Hall, a inventé les systèmes lidar à vue surround en temps réel en 2005.

Première au Danemark. Malgré un parcours boursier chahuté (et encore plus depuis quelques jours), Navya continue son expansion. Début mars, Navya a ainsi participé au lancement de la première navettes autonome sur trafic mixte au Danemark, à Aalborg. Le projet pilote baptisé SmartBus vise à accroître la mobilité des habitants (dont moins de 50% ont accès à une voiture) et à rapprocher le quartier Est. Trois navettes sont prévues pour circuler sur une route de 2,1 km réservée aux vélos. Ce projet vient toutefois d’être mis en suspens à cause de la crise du coronavirus. Il est probable qu’il en soit bientôt de même pour une autre opération, également démarrée début mars en Suède, dans le cadre du projet européen SHOW. Ce projet de 4 ans vise à tester l’utilité de véhicule automatisé, notamment pour les personnes handicapées à Linköping (ouest de Stockholm). Il s’agit d’évaluer comment les conducteurs peuvent prendre en charge des personnes sujettes au handicap dans leur véhicule sans avoir nécessairement le besoin de le contrôler. La navette est utilisée en complément des transports en commun existant.

G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format