Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Pour Citymapper, le mercato reste ouvert

Image

Crédit photo

Les Gafa aux aguets. Citymapper serait à vendre. Cette application d’optimisation d’itinéraire, plébiscitée par les utilisateurs franciliens pendant les grèves, chercherait à s’adosser à un partenaire de la tech, faute d’avoir trouvé un modèle économique rentable, annonce Sky News. La chaîne d’information britannique indique que Citymapper a engagé des conseillers financiers de la banque d'affaires Raine pour mener des discussions avec ses prétendants. De nombreux géants du secteur technologique se seraient montrés intéressés par la société, dont des géants du Web comme Google, Microsoft ou Apple. Le 30 janvier, le groupe à la pomme a justement donné un sérieux lifting à son application de cartographie Plans, avec un niveau de détail beaucoup plus fin, ce qui lui permettra de rattraper son retard sur Google Maps. Cette évolution, disponible d’ores et déjà aux États-Unis, sera diffusée en Europe au cours de l’année. Pour Apple, l’adjonction des services fournis par Citymapper représenterait une plus-value indéniable, sachant que l’application couvre une quarantaine de villes, dont Paris et Lyon. Mais l’application pourrait également intéresser les nouveaux ténors autoproclamés de la mobilité, que sont Lyft ou Uber.

Offre de type MaaS. Lors de sa dernière levée de fonds, en 2016, Citymapper était valorisée 325 millions de dollars, ce qui ne l’a pas empêchée de perdre de l’argent. La start-up anglaise, créée en 2010, aurait perdu 25 millions l’an passé selon Sky News. Pour tenter de se diversifier, l’entreprise avait lancé en 2017 son propre service de bus à la demande dans la ville de Londres afin de «réinventer» ce service de transport. Après deux ans d’utilisation, Citymapper a préféré jeter l’éponge pour se concentrer sur son application d’itinéraires et surtout sur son service de Pass, proposé à Londres. Il s’agit d’une offre de type MaaS qui propose, sous forme d’abonnement, l’accès à un portail de services de mobilité comprenant les transports en commun londoniens, des vélos en accès libre et des trajets en VTC. Avec ce service, Citymapper ne se positionne plus comme une alternative aux transports en commun mais comme un allié.
G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format