Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Transports publics: les opérateurs espèrent prolonger la hausse de fréquentation

Image

Crédit photo

Fin du monopole du masque. En vigueur en Ile-de-France depuis le 28 août, « la généralisation du port du masque est une excellente nouvelle, les transports ne seront plus stigmatisés », indique à Bus&Car le président de l'UTP, Thierry Mallet. Même analyse de Jean-Pierre Farandou, PDG du groupe SNCF lors d’un déplacement à Orléans, le 25 août: « Le masque ne sera plus une barrière pour l’accès aux transports collectifs et on peut tabler, avec l’automne, sur le retour de certains cyclistes et automobilistes. » L’enjeu de la rentrée est la poursuite de la reconquête des voyageurs. « En juin, la fréquentation des TER représentait 55% du même mois de 2019, en juillet-août, nous en sommes à 75% », déclare Franck Lacroix, directeur des transports régionaux à la SNCF. Sur la longue distance le groupe a limité la casse avec un recul de 15 % du nombre de billets TGV et Intercités vendus. La dynamique est bonne également chez Keolis. « La reprise est en moyenne  entre 70 et 80 % par rapport aux mois de l’été précédent, précise la société. Au 30 juillet, la fréquentation s’établissait à 75-80% à Rennes, à 82% à Dijon et 72% à Nancy. La tendance à Lyon sur le mois d’août est proche de 90% ». Chez Transdev, le PDG Thierry Mallet signale « une bonne orientation dans une ville touristique comme Rouen ». Faute de touristes étrangers, le retard de fréquentation reste en revanche marqué pour la RATP, mais le groupe va retrouver de la capacité pour la rentrée avec la fin de condamnation d'un siège sur deux.

Attente du plan de relance. Pour les opérateurs, l'avenir se joue à court terme. Le plan de relance globale que le gouvernement divulguera le 3 septembre servira à jauger l'influence de l'UTP et des transports en général. Pour l'instant, les acteurs  se disent dans le flou. « Dans la plupart des pays où Transdev est présent, les transports publics ont eu droit à un plan d'aide: 6 milliards d'euros en Allemagne partagés entre l'Etat et les Länder, 25 milliards de dollars aux Etats-Unis », plaide Thierry Mallet.  

M. F.

 

Auteur

  • Marc Fressoz
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format