Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Zone à faibles émissions: Londres assouplit son calendrier en raison du Covid-19

Image

Crédit photo

Entrée en vigueur retardée. En raison du Covid-19, de nombreuses villes britanniques ont suspendu ou repoussé leurs projets de zones à faibles émissions. C’est notamment le cas depuis le 20 mars à Londres, où la redevance de congestion, la zone à faibles émissions (LEZ) et les zones à très faibles émissions (ULEZ) ont toutes été suspendues jusqu'à nouvel ordre. «Il s'agit de s'assurer que les travailleurs des secteurs essentiels, en particulier le personnel de santé, puissent continuer à circuler à Londres aussi facilement que possible pendant cette période d’urgence nationale», indique Transport for London (TfL). Le Guardian rapporte que les villes de Birmingham, Leeds et Bath, qui devaient mettre en place des zones à faibles émissions cette année, ont reporté leur lancement, au moins jusqu'en janvier 2021. Un projet de ZFE prévu pour décembre 2020 à Oxford a été reporté à l'été 2021, tandis qu'une consultation prévue sur le sujet à Manchester a été interrompue.

Préserver le fret. La mise sous cloche de ces programmes à vocation environnementale a pris de l’ampleur à Londres lorsque le maire, Sadiq Khan, a demandé à Transport for London de retarder de 4 mois l'application des nouvelles règles plus strictes en termes d’émissions qui devait entrer en vigueur en octobre 2020. Il s’agit d’un durcissement des normes pour la LEZ, ainsi que de la mise en place du programme Vision Zero, qui n’autorisera que les camions à vision directe dans le cœur de la capitale. «Le coronavirus a perturbé les chaînes d'approvisionnement et imposé des exigences supplémentaires à l'industrie du fret, ce qui rend plus difficile le respect des nouvelles normes à temps. Pour aider à atténuer la pression sur le secteur, j'ai demandé à TfL de retarder l'application des nouvelles règles plus strictes, initialement pendant quatre mois, afin de permettre à l'industrie du fret de se concentrer sur ses activités principales pendant la pandémie», a-t-il justifié. Les nouvelles normes, applicables au 26 octobre, entreront tout de même en vigueur mais les véhicules échapperont aux amendes jusqu’à la fin du mois de février 2021.

G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format