Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

22 mesures pour freiner la mortalité routière

Image

Crédit photo
Manuel Valls, Premier ministre, a présenté vendredi 2 octobre, 22 mesures principales et 33 complémentaires pour combattre la mortalité sur les routes. A l’occasion du Comité interministériel de la sécurité routière, présidé par le Premier ministre, l’observatoire associé a rappelé les chiffres : sur les huit premiers mois de 2015, le nombre de tués sur la route a augmenté de 4,6% par rapport à l’année précédente, sur la même période. Ce constat alarmant a poussé le gouvernement a réagir, en misant sur la répression. L’objectif : descendre en dessous des 2 000 personnes tuées sur la route d’ici 2020. « Les routes de France ne peuvent pas être un cimetière », a lancé Manuel Valls. Sécurité 2.0 Le parc de radar sera multiplié par quatre, incluant des « leurres », à savoir des panneaux d’avertissements qui ne signifieront pas forcément qu’il y a un radar. 500 appareils supplémentaires seront déployés d’ici trois ans. Le Premier ministre a par ailleurs annoncé l’expérimentation de drones, qui survoleront les routes « pour détecter les conduites à risque ». Autre nouveauté : l’utilisation des systèmes de lecture automatisée des plaques d’immatriculations pour « lutter contre le défaut d’assurance des véhicules », selon le dossier du comité. Davantage de contrôle Le gouvernement souhaite « élargir les possibilités de recours à l’éthylotest antidémarrage sur décision judiciaire et le permettre sur décision préfectorale pour les contrevenants d’habitude ». Pour les conduites sous stupéfiant, la prise de sang de confirmation sera remplacée par un test salivaire, moins coûteux. Pour les conducteurs circulant avec un faux permis ou un permis falsifié, un délit spécifique sera créé, « permettant la confiscation du véhicule ». Prévenir, mieux que guérir Le vélo est également sujet à réforme, selon le comité. Ce dernier souhaite rendre le port du casque obligatoire pour les moins de 12 ans. Côté véhicules, le texte annonce « l’obligation progressive d’équipements innovants améliorant la sécurité routière », comme la surveillance des angles morts, les dispositifs de freinage d’urgence, ou encore les systèmes visuel et sonore de bouclage de ceinture.

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format