Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Colas sécurise les arrêts de transport scolaire avec Flowell

Image

Crédit photo
Des arrêts visibles de nuit par un marquage lumineux au sol. L'entreprise Colas, filiale de Bouygues, expérimente en Vendée depuis la fin décembre nouvelle solution de signalisation dynamique Flowell. Celle-ci permet de mieux partager la route et de sécuriser un arrêt de transport scolaire. La chaussée est éclairée grâce à un marquage au sol zébré modulable, doté de leds. Couplées à un capteur de luminosité, les leds s’adaptent intelligemment à l’intensité de la lumière ambiante du jour et de la nuit. Dans la ville de Montréverd, un arrêt de bus scolaire utilisant cette technologie a été mis en place afin de sécuriser l'attente et la montée des élèves. Le système s'allume aux horaires de passages du bus pour mettre en évidence le zébra et signaler aux automobilistes qu'il s'agit d'une zone de danger potentiel. L’alimentation s’effectue grâce à des portions de routes photovoltaïques installées à proximité, une autre innovation Colas, mais il est possible de recourir à des alimentations plus traditionnelles. Selon Colas, la signalisation dynamique de la route peut également être activée à l'aide de capteurs pédotactiles, d'une détection par caméra thermique ou encore d'un émetteur infrarouge. Une potentielle commercialisation n'interviendra pas avant « 18 à 24 mois », selon Bernard Sala, le directeur adjoint de Colas. Des espaces éphémères de dépose-minute. Présenté lors du dernier salon des maires de France, à Paris fin novembre, Flowell, est testé pour une durée d’un an en Vendée et devrait aussi être déployé dans d'autres sites pilotes en France pour d'autres applications. Développé en collaboration avec CEA Tech, cette technologie permet aussi de fluidifier le trafic sur les voies de circulation existantes en donnant la priorité à certains usagers sur des périodes de temps précises. Par exemple, les collectivités peuvent transformer une place de livraison le jour en place de stationnement la nuit, créer des espaces de dépose-minute éphémères aux abords des écoles. À plus long terme, avec cette innovation, une ligne continue pourra devenir discontinue et permettre de redistribuer le nombre de voies allouées selon l’état instantané du trafic. Grégoire Hamon

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format