Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Greenmot porte le projet d’un kit de retrofit de bus diesel en électrique  

Crédit photo

Le gouvernement, via le Secrétariat général pour l’investissement, intègre le projet Green-eBus dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) porté par l’ADEME et bénéficie d’un financement de plus de 1 M€.

Le montant finance le projet de réalisation d’un prototype de transformation de bus urbain diesel en propulsion électrique à batterie. 

Pour Greenmot, « rétrofiter » les bus diesel des flottes existantes en bus électrique permettra d’accélérer la transition énergétique par la transformation rapide et à coût maîtrisé d’une grande partie du parc actuel de véhicules ; les bus transformés –à mi-vie – pourront ainsi continuer à être exploités sur tous les réseaux urbains notamment ceux comportant des Zones à Faibles Emissions (ZFE). Cette prolongation de la durée de vie des bus existants permettra :

  • de revaloriser les flottes diesel actuelles, d’allonger leur durée de vie et donc d’optimiser le budget de transport public ;
  • de maitriser le coût de mise en place des Zones à Faibles Emissions (ZFE). 

Un engagement ancien 

Depuis 10 ans, Greenmot s’est parfaitement équipée pour réaliser l’analyse des énergies au sein du véhicule. Elle maîtrise ainsi l’étude des solutions techniques pour optimiser la transformation du système de motorisation diesel en motorisation électrique en intégrant la gestion énergétique du véhicule dans son ensemble (chauffage, climatisation, refroidissement…). Le projet intègre le développement d’une batterie de technologie Greenmot.  

La durée du projet de développement du premier prototype est de 18 mois et sera suivie par la mise en place d’un pôle de fabrication industrielle dans l’usine de Villefranche-sur-Saône, accompagné par le renforcement du pôle SAV. 

Stéphane Londos précise le sujet : « ce projet ouvre une opportunité industrielle pour Greenmot qui s’appuiera sur plusieurs partenaires régionaux pour former une filière française de rétrofit avec un fort potentiel d’exportation. » 

Ce projet est, en conséquent, la première pierre de la création d’un pôle d’ingénierie de véhicules industriels de spécialité associant transition énergétique et maîtrises des spécificités des véhicules spéciaux. Les compétences mises en œuvre permettront ensuite d’aller vers d’autres énergies, telle que l’hydrogène.

Le projet ne se limite pas simplement à la création du kit mais consiste en une approche globale avec revalorisation des pièces démontées, soit par l’intermédiaire d’une filière de réutilisation des pièces, soit par le recyclage de matériaux.

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format