Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Grèves de taxis à Madrid et Barcelone

Image

Crédit photo
VTC en maraude. Des milliers de chauffeurs de taxis ont fait grève mardi 30 mai à Madrid et à Barcelone pour exiger la restriction des activités des sociétés de véhicules de transport avec chauffeur (VTC) comme Uber ou l'espagnol Cabify. L'arrêt de travail, lancé à six heures du matin, devait durer 24 heures à Barcelone et 12 heures à Madrid. Les syndicats de taxis accusent notamment les compagnies de VTC de ne pas respecter l’interdiction qui leur est faite de travailler à la maraude, mais uniquement sur réservation. Décision de justice attendue. Uber, dont l'activité avait été suspendue par la justice espagnole en 2014, était revenue à Madrid en mars 2016 avec un service plus réglementé. La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) doit statuer en octobre à la demande d’un juge de Barcelone, saisi par une association de chauffeurs de taxis. L’avocat général de la CJUE a rendu ses conclusions le 11 mai dernier, estimant notamment que Uber ne peut pas être considérée comme un simple intermédiaire entre chauffeur et clients mais devrait « posséder les licences et agréments requis par le droit national » des transports. Sandrine Garnier

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format