Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

La SNCF lance son fonds dédié au digital

Image

Crédit photo
Comme annoncé en février et confirmé le 19 octobre, la SNCF lance son fonds d’investissement, SNCF Digital Ventures, chargé de débusquer les nouveautés digitales. Le fonds compte miser entre 500 000 et 4 millions d’euros sur les « jeunes entreprises de l’écosystème digital ». La SNCF précise ses cibles : « Internet des objets, drones de surveillance, big data, applications mobiles dédiées à l’information et au service client, à l’économie de partage, outils digitaux à destination des agents… ». Une enveloppe de 30 millions d’euros Doté d’un portefeuille de 30 millions d’euros sur trois ans, le fonds sera géré par la société d’investissement Hi Inov, elle-même sous la houlette du holding français Dentressangle Initiatives. SNCF Digital Ventures « investira prioritairement en France, en Europe mais aussi aux Etats-Unis et en Israël », insiste la maison-mère dans son communiqué de presse. Le fonds sera chargé de réaliser une veille pour identifier les initiatives dans le digital, prendre des participations dans les entreprises « avec lesquelles le groupe SNCF travaille sur des sujets innovants », et se positionner sur des sociétés permettant « le développement digital » du groupe. Via sa filiale Keolis, opératrice de transport dans 90 réseaux urbains, la SNCF a déjà jeté son dévolu sur six startups : - Moovit, un GPS collaboratif pour les transports urbains. Elle participe à sa levée de fonds de 46 millions d’euros et entre à son capital en janvier dernier. - Citégreen, une application qui incitait les utilisateurs à utiliser des modes doux pour éviter les émissions de CO2, contre des points-cadeaux dans des commerces partenaires. L’application a cependant été liquidée en juin dernier, faute de business model efficace. - BookBeo, une startup dédiée à la réalité augmentée (la connexion entre le monde « réel » et le monde « virtuel »). Partenaire de Keolis à Rennes, l’entreprise a développé un système de tweets, @viteunbus, permettant de connaître l’arrêt de bus le plus proche en temps réel et à la demande. https://twitter.com/viteunbus - Forcity, une startup lyonnaise spécialisée dans la simulation de la ville à long terme et sa visualisation en 3D. La filiale de la SNCF a signé un partenariat et investit dans la société en mars dernier. - Tripndrive, dédiée à l’autopartage dans les gares françaises. Les deux entreprises deviennent partenaires en avril dernier via l’opérateur de stationnement Effia, lui-même filiale de Keolis. - OpenDataSoft, une plateforme d’hébergement Open data, qui développe via une autre filiale de Keolis, Canal TP, des solutions pour le transport public.

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format