Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

La station bio-GNV du port de Bonneuil-sur-Marne devient multi-énergies

Crédit photo

Sigeif Mobilités a fait agrandir sa station GNV/bio-GNV en y installant deux bornes de recharge rapide pour véhicules électriques. Les travaux ont été réalisés par Endesa pour le GNV/bio-GNV et IZIVIA pour l’électrique. 

La station du port de Bonneuil-sur-Marne dispose désormais de 4 pistes de distribution et de 7 distributeurs de carburant GNV/bio-GNV permettant d’avitailler simultanément jusqu’à 4 véhicules quel que soit leur côté de remplissage. L’installation de 2 bornes de recharge rapide pour véhicules électriques complète l’offre de services de cette station et en fait une véritable station multi-énergies. Ces aménagements, réalisés par Endesa et IZIVIA, répondent à un accroissement de la fréquentation de la station du port de Bonneuil-sur-Marne constaté depuis sa mise en service en 2016. Plusieurs entreprises implantées dans le port utilisent régulièrement cette station pour alimenter leur flotte de poids-lourds en GNV et bio-GNV. 

Des bornes pour véhicules légers et utilitaires

Les deux nouvelles bornes de recharge pour véhicules électriques d’une puissance de 50 kW et 120 kW, sont destinées à la recharge rapide des véhicules légers et utilitaires électriques. À titre d’exemple, une citadine peut ainsi recharger sa batterie à 80 % en 30 min sur la borne délivrant 120 kW. Ces bornes sont alimentées par de l’électricité d’origine renouvelable fournie par EDF. Elles ont été installées et financées par IZIVIA, filiale à 100 % d’EDF, et ont bénéficié du soutien de la Commission Européenne. 

En parallèle, dans le cadre d’un groupement avec la BIR, IZIVIA accompagne le Sigeif dans le développement de la mobilité électrique sur son territoire. Près de cinquante communes d’Île-de-France ont déjà rejoint le réseau Sigeif. 

Fin du diesel en 2024

La station multi-énergies du port de Bonneuil-sur-Marne (GNV, bio-GNV et électrique) répond aux objectifs de santé publique et permet d’anticiper les prochaines évolutions règlementaires qui appellent à la fin du diesel dans Paris en 2024, élément clé de la politique d’amélioration de la qualité de l’air en Île-de-France. 

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format