Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

L'appli Mybus lancée à Nice

Image

Crédit photo
Une nouvelle appli de transport a été lancée à Nice : Mybus. Développée par un éditeur informatique, Monkey Factory - Iris interactive, basé au Puy-en-Velay, l’appli propose les fonctionnalités classiques des transports en commun avec information des horaires théoriques, géolocalisation de l’usager avec arrêts les plus proches et prochains passages, lignes favorites et cartographie des réseaux.  

Nice, première ville importante

Après Le-Puy-en-Velay, Bourg-en-Bresse, Le Mans, Montluçon, Moulins, Roanne, Troyes, et Vichy, Mybus ouvre donc une nouvelle ville mais avec Nice, le directeur Iris Interactive a voulu faire franchir un nouveau cap à son appli. “Nous nous sommes surtout concentrés jusqu’à présent sur des agglomérations de taille moyenne, de 50 à 250 000 habitants, qui ont souvent des difficultés à trouver des solutions d’informations voyageurs mobiles parmi celles existantes, trop complexes ou onéreuses” explique Frédéric Pacotte, son directeur, “avec Mybus Nice, nous avons souhaité éprouvé la robustesse de notre appli dans une volumétrie supérieure”. Une dizaine d’autres villes seront couvertes par Mybus dans les semaines à venir, notamment celles disposant de données de transport ouvertes. Un développement dans des villes européennes au profil "opendata-compatibles", est aussi inscrit à l’agenda.  

Temps réel et statistiques à venir

Gratuite pour les utilisateurs et pour les collectivités, le petit poucet Mybus, comparé à Moovit, ne cherche pour l’instant pas davantage à se rapprocher des réseaux de transport présents dans les villes couvertes et souvent exploités par des filiales de groupes (Keolis, Transdev, RATP Dev, CarPostal...). Un simple e-mail leur est envoyé dans les jours précédant le lancement d’une appli dans leur ville. “Nous déployons Mybus sans faire de publicité, sans promotion, sans non plus demander de royalties aux collectivités” explique Frédéric Pacotte “mais si elles témoignent d’un intérêt pour notre plateforme technologique, nous pourrons dans un deuxième temps développer avec elles des fonctionnalités spécifiques comme du temps réel ou des rapports statistiques”. A terme, le business-model de l’appli s’inspire de celui visé par la grande majorité des applis de transports urbains comme Moovit ou Citymapper : la rémunération sur la vente de titres de transports dématérialisés des réseaux de transport.

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format