Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Le Groupe RATP aborde 2016 avec confiance

Image

Crédit photo
"L'année 2015 fut pour la RATP une année de mobilisation : mobilisation au quotidien pour des transports de qualité mais également mobilisation lors d'événements exceptionnels" a rappelé la présidente du Groupe RATP, Élisabeth Borne, à l'occasion de la traditionnelle cérémonie des voeux à la Maison de la RATP à Paris. Son premier discours de voeux depuis son arrivée au poste de PDG du Groupe RATP en juin dernier, a été tenu devant les équipes du groupe mais aussi les nouveaux élus de la Région Ile-de-France dont sa présidente Valérie Pécresse, également à la tête du STIF.   "Notre légitimité à exploiter le réseau du Grand Paris" Élisabeth Borne a donc évoqué les attentats de novembre 2015 et aussi des "moments moins dramatiques en particulier la COP 21" qui a pu se dérouler "dans des conditions optimales de transport et en toute sécurité grâce à la mobilisation et à la coordination des départements de l'entreprise, du groupe et en partenariat était avec nos amis de la SNCF". Chantier du RER A, prolongement de la ligne 14, automatisation de la ligne 4, prolongement des lignes 4, 11, 12 et 14, la présidente de la RATP a rappelé quelques projets emblématiques de l'année 2015 et en a profité pour souligner le statut de "leader mondial du métro automatique, preuve supplémentaire de (sa) légitimité à exploiter le réseau du Grand Paris". En outre, le projet Bus 2025 de véhicules électriques "est désormais une réalité, 2016 sera une année majeure pour le bus électrique, qui nous permettra de lancer très prochainement le renouvellement intégral de notre flotte".   Le nouveau contrat STIF en voie d'application Enfin, les résultats de la filiale RATP Dev ont également été salués avec le renouvellement de l'intégralité de tous ses grands contrats "en France et à l'étranger" tandis que l'important contrat d'exploitation de 2800 bus en Toscane pour un valeur de 4 milliards d'euros sur 11 ans est "attendu avec confiance début 2016". Mais Élisabeth Borne n'a pas oublié la présence des élus du STIF dans le public : "ce développement à l'international ne se fera jamais au détriment de notre mobilisation au service de l'Ile-de-France". Un rappel judicieux alors que le nouveau contrat STIF 2016-2020 doit entrer en vigueur, "en prenant soin de répondre aux attentes du nouvel exécutif" a souligné Élisabeth Borne. Message reçu pour Valérie Pécresse, rassurante, qui a tout de même indiqué "que des renégociations auront lieu à la marge".

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format