Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Les TGV d'Alstom Belfort ont trouvé leur destination

Image

Crédit photo
Enfin une solution viable. Après longtemps de tergiversations, les 15 rames de TGV qui doivent sauver l’usine d’Alstom à Belfort et qui devaient circuler sur une ligne classique entre Bordeaux et Marseille, ont enfin trouvé leur vocation. Elles remplaceront 24 vieilles rames de TGV sur l’axe TGV Atlantique. Une solution qui arrange tout le monde, puisque ce remplacement évitera à SNCF de financer la réfection des vieilles rames, dont certaines ont déjà 35 ans, mais aussi de s’engager dans un projet dont le groupe de transport ferroviaire ne voulait pas. Du coup, c’est avec satisfaction que le groupe SNCF prendra à sa charge l’achat des 15 rames de l’usine d’Alstom. Autre conséquence, le groupe SNCF se désengageant de fait des Trains d’équilibre du Territoire (TET), il ne sera plus obligé de compenser les déficits de ces TET par un contribution prise sur les TGV. Les régions devront assumer leurs choix et financer leurs lignes. MG

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format