Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Métro de Lyon : bientôt la vidéosurveillance temps réel dans les rames de la ligne D

Image

Crédit photo
Une première en France. La filiale sud-est du groupe Spie vient de remporter un contrat auprès du Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l'agglomération lyonnaise (Sytral) afin d'équiper les rames de la ligne D du métro lyonnais d'un dispositif de vidéosurveillance. Originalité : la transmission des images se fera en temps réel. Dans le cadre d'un appel d'offres pour renforcer la sécurité de son métro lyonnais, le Sytral vient de sélectionner le groupe Spie, en syndication avec le spécialiste des transports collectifs urbains Roiret Transport. Il s'agit de déployer pas moins de 576 caméras sur les 12 km de la ligne D. Soit 16 caméras pour chaque rame. A cela viendra s'ajouter l'installation d'un système de communication sol/bord permettant la transmission des images en temps réel vers le PC de sécurité du réseau des Transports en Commun Lyonnais. Le MPLS plus fort que le Wifi. Justement, tout l'enjeu de cette opération réside dans la capacité de ce système à assurer le cheminement des flux d'images sans risque de coupure. Pour cela, le groupe s'est inspiré d'une expérimentation en Italie. « C’est une première en France. Habituellement c’est le WiFi qui est proposé pour assurer une liaison sol/bord » précise Pierre Des Rieux, responsable d’études au sein de la direction opérationnelle IET de Spie Sud-Est. Pratique, le réseau WiFi est néanmoins assez fragile. D'où l'idée de recourir à l'environnement Multi Protocole Label Switching (MPLS), plus complexe mais plus résistant aux coupures et plus souple d'utilisation. Spie va également migrer le réseau au sol du Sytral vers le MPLS. De quoi sécuriser les échanges de données et relier les applications informatiques (hors pilotage automatique) qui accompagneront l’automatisation intégrale de la ligne D, dotée à cette occasion d’un nouveau parc de matériels roulants. Après un chantier pilote grandeur nature qui sera organisé entre 4 stations, le déploiement des caméras et des antennes sera progressif, l'inauguration étant prévue pour 2018. Ségolène Kahn      

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format