Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Quand Ouigo répond à Ouibus...

Image

Crédit photo
Le spécialiste des prix bradés sur les lignes ferroviaires à grande vitesse, Ouigo, casse encore davantage les prix cet été et répond ainsi à l'offensive lancée en ce début de mois de mai par Ouibus, le spécialiste des liaisons longue distance par autocars. Paradoxe toutefois, les deux marques sont propriétés de la SNCF. A partir de ce 24 mai donc, Ouigo ouvre ses ventes pour des voyages compris entre le 3 juillet et le 12 décembre, à des tarifs démarrant à partir de 10 euros, contre le prix traditionnel de 15 euros, et 5 euros pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés d'un adulte. Avec une innovation à partir du 29 juillet, la mise en place d'un espace "tranquille", pour voyager sereinement et sans bruit. Au début de ce mois de mai, Ouibus avait lancé, lui aussi, une offre, à partir de 5 euros, sur les 41 liaisons que desservent les autocars bleus (avec 15 nouvelles villes desservies cette saison estivale). Ouigo est une offre 100 % digitale, effectuée grâce à un parc de TGV spécifiquement aménagés. Elle concerne trois gares en périphérie parisienne (Marne-la-Vallée, Roissy et Massy), mais aussi le Sud du pays (Lyon, Marseille, Montpellier, Avignon, Aix-en-Provence, Nîmes et Valence), l'Ouest (Rennes, Nantes, Angers et Le Mans) et le Nord (Tourcoing et Tgv Haute-Picardie). Au total, une centaine de liaisons hebdomadaires. Grâce à ses petits prix, Ouigo a séduit depuis son lancement, en avril 2013, plus de 8 millions de voyageurs, dont 40% n'auraient pas voyagé sans cette offre, selon la SNCF. Un discours à l'identique pour les clients de Ouibus...

Auteur

  • Jean-François Belanger
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format