Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Richou et Flixbus lancent un Nantes-Toulouse

Image

Crédit photo

Flixbus spécialisé dans la commercialisation de lignes nationales de cars et l'autocariste français Richou viennent d’annoncer le lancement d’une ligne quotidienne de cars, sept jours sur sept, entre Nantes et Toulouse.

Le premier voyage aura lieu avant la fin de l’année. Dans un sens, départ à 9h à Nantes, arrivée à 16h45 à Toulouse. Dans l’autre sens, départ à 14h de Toulouse, arrivée à 21h45 à Nantes.

"Confort, équipements, comme tous les acteurs, sur ce nouveau marché, nous allons déployer une qualité de service à laquelle le public ne s’attend probablement pas et qui pourra sans doute assurer son succès", estime Dominique Richou, le responsable de l’activité transport dans l’entreprise.

Le groupe Richou investit 550 000 euros dans deux autocars Grand Tourisme, chacun de 13 m de long au lieu de 12 m, mais d’une capacité néanmoins limitée à 49 places au lieu des 55 habituelles des cars de lignes régulières départementales ou interdépartementales jusqu’ici. Ils seront équipés pour offrir des connexions wifi de qualité aux passagers.

"La ligne régulière nationale est un secteur d’activité nouveau pour nous. Mais nous l’abordons avec toute l’expérience d’un professionnel de la communication et du marketing sur ce marché, ce qui n’est pas rien. De notre côté, ce qui nous pousse à tenter l’aventure, c’est le désir et le savoir-faire qu’il faut y déployer en service à notre clientèle. Et cela, c’est depuis toujours notre moteur", indique Dominique Richou.

C’est ce qui a conduit le groupe Richou à prendre langue avec Flixbus au printemps. Lequel a fait montre de son expérience, déjà, en Allemagne, dans ce secteur d’activité. Flixbus et Richou ne sont pas liés pour se lancer dans l’aventure par autre chose qu'un contrat commercial. A l’un toute la commercialisation. A l’autre tout le service matériel et logistique.


De Nantes à Toulouse et réciproquement, le passager devrait acquitter un prix minimum de l’ordre de 20 euros. Mais la tarification sera variable, et suivra les principes du yield management. Les cars feront étape dans un premier temps à Bordeaux et à La Rochelle. Peut-être à d’autres endroits en chemin à l’avenir, comme Saintes par exemple.


Comme Flixbus espère développer un hub autocar à Toulouse, il sera probablement possible, à l’avenir, que les passagers poursuivent leurs routes vers d’autres villes du Sud. Dans le même ordre d’idée, Flixbus ne s’interdit pas de mettre en place à l’avenir un Nantes-Paris, alors même que le concurrent, Starshipper du groupement Réunir, a déjà lancé sa liaison (il vient aussi de le faire entre Nantes et Bordeaux, depuis Brest).


Les tickets pourront être achetés sur le site internet Flixbus et dans les agences du groupe Richou.

Auteur

  • Hubert Heulot
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format