Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Volvo veut surveiller les conducteurs avec des caméras embarquées

Image

Crédit photo
Caméras internes et capteurs. Volvo, l’inventeur de la ceinture de sécurité, veut aller plus loin pour préserver l’intégrité de ses conducteurs et passagers. Le constructeur de voitures suédoises a indiqué le 20 mars qu’il allait équiper ses véhicules de caméras internes et de capteurs pour détecter l’état de fatigue du conducteur «comme des signes de fortes distraction ou d’ébriété». Par exemple lorsque le conducteur ferme les yeux pendant trop longtemps, zigzague ou a des temps de réaction trop long. «Si le conducteur ne réagit pas aux signaux d’avertissements envoyés et risque de causer un accident, la voiture pourra commencer par limiter sa vitesse, puis alerter le service d'assistance Volvo et, en dernier ressort, ralentir fortement jusqu’à se garer seule en toute sécurité», explique le constructeur. L’installation des caméras devrait démarrer au début des années 2020, lorsque Volvo commencera la production de sa nouvelle plateforme de véhicules SPA2, ce qui laissera le temps au constructeur de dévoiler des détails sur le nombre exact des caméras qui seront installées à l’intérieur de l’habitacle et leur positionnement. Éviter complètement les accidents. «En matière de sécurité, notre objectif consiste à vouloir éviter complètement les accidents plutôt que de limiter l'impact d'un accident lorsqu’il est imminent et inévitable», déclare Henrik Green, vice-président R&D chez Volvo Cars. Le constructeur vise tout particulièrement les accidents produits en raison de la forte ébriété des conducteurs. Cette annonce intervient alors que Volvo a également annoncé qu’il limiterait la vitesse maximale de ses voitures à 180 km dès 2021, «afin d'envoyer un signal fort sur les dangers de la vitesse». Ces mesures font partie du programme Vision 2020, destiné à éradiquer la mortalité routière d’ici la fin de la prochaine décennie. Volvo entend désormais ouvrir le débat sur le fait de savoir si l’industrie de l’automobile peut prendre les devants en imposant des technologies destinés à surveiller le comportement de leurs conducteurs. Pour prévenir toute inquiétude sur le respect de la vie privée, le constructeur a déclaré au site The Verge que les caméras n’enregistreront pas les vidéos et qu’aucune donnée ne sera transmise sans le consentement de l’utilisateur. G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format