Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Waze se positionne comme un acteur du covoiturage

Image

Crédit photo
Choisir ses passagers. Le service de navigation Waze, détenu par Google, déploie désormais son service de covoiturage à l’ensemble des États-Unis. Après l’avoir testé dans quelques États nord-américain, Waze Carpool (covoiturage, en anglais) a été déployé sur l’ensemble des 50 États la semaine dernière. Une extension somme toute logique pour ce service de navigation utilisé par 110 millions de personnes dans le monde (dont 12 millions en France). Les utilisateurs habituels de Waze n’ont pas besoin de télécharger une nouvelle extension, car Waze Carpool est à présent inclus dans leur navigateur GPS. Contrairement aux autres services de covoiturage, Waze ne prélève pas de commission puisque son modèle économique repose sur la publicité. Les conducteurs gagnent 54 cents du mile (environ 0,30 € du km) et peuvent choisir leurs clients en fonction de leur nombre d’étoiles (appréciation par les autres conducteurs) ou en optant pour des voyageurs du même sexe ou de la même entreprise. Waze a en effet prévu un service dédié aux entreprises et collectivités, en offrant par exemple un mois gratuit pour leurs employés. Fort usage sur le domicile-travail. Ce service sera-t-il disponible prochainement en Europe ? « Nous avons expérimenté la fonctionnalité covoiturage dans 5 États aux États-Unis avant d’étendre le service à l’ensemble du pays. Ce service est aussi disponible au Brésil. Ces expériences sont encourageantes, cependant nous n’avons actuellement pas de plan pour le lancement de Waze Carpool en France ou sur un autre marché», explique à Bus&Car Josh Fried, directeur de Waze Carpool. Pourtant, cette arrivée ne déparerait pas dans la stratégie de Waze.  La France qui reste l’un des plus gros marchés en dehors des Etats-Unis, et ceci pour deux raisons. Depuis plusieurs années, l’entreprise Waze entend démontrer qu’elle est plus qu’un simple navigateur, et se présente plutôt comme un acteur «local» prompt à fluidifier le trafic. Waze a ainsi bâti un programme d’échange de données avec les collectivités pour fournir les bons itinéraires et éviter de passer par certaines rues mal adaptées à un fort trafic. D’autre part, l’application Waze est surtout utilisée dans un contexte pendulaire, avec des déplacements qui collent parfaitement à des services de covoiturage. «En France, 80% des automobilistes qui utilisent Waze sont des usagers du quotidien, pour des trajets de moins de 30 kilomètres entre leur lieu de travail et leur domicile», précisait à Caradisiac Jérôme Marty, directeur général de Waze France. Le terrain est donc plus que favorable pour un tel service. G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format