Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Profession en danger, l’Unostra alerte les autorités publiques  

Crédit photo

Une délégation Unostra Voyageurs, accompagnée des constructeurs autocars (Irizar, Volvo, Man, Scania, VDL, Temsa) ainsi que le Collectif Autocaristes Indépendant Parisien, s'est entretenue en visioconférence avec un conseiller du ministère des PME.

L’occasion a permis d’évoquer les difficultés des transporteurs face à une crise sanitaire qui frappe le secteur sans activité et sans perspective de reprise avant l’automne 2021 au mieux, entrainant de fait, de lourdes inquiétudes quant aux remboursements prochains des PGE et des crédits véhicules.
M. Yannick Sala, conseiller professions libérales et rebond des entreprises au cabinet du Ministère délégué aux PME, a rassuré la délégation en précisant que les ministres Bruno Lemaire et Alain Griset avaient une connaissance aiguë de la situation dramatique des autocaristes et par effet domino des constructeurs, que les ministres étudiaient déjà la possibilité de réorganiser les PGE afin d’en allonger la durée tout respectant les règles imposées par l’Europe.
Les demandes de l’Unostra
Face aux difficultés passées et à venir avec les banques pour signer de nouveaux reports de crédits autocars, face aux médiations qui continuent d’échouer, l’Unostra demande au gouvernement d’entamer urgemment des discussions avec la Fédération Française des Banques pour fixer dans le marbre une politique de report commune à chacune. Privés de recettes, le TRV Tourisme n’a pas d’autre choix que de repousser encore une fois le remboursement des loyers, ce qui pourrait allonger de 18 à 24 mois la durée initiale des amortissements. La survie des autocaristes et des constructeurs dépend aussi de cette nouvelle opportunité. Mr Sala s’est engagé à informer le cabinet de Bruno Lemaire.
Maintien du dispositif
Par ailleurs, le gouvernement a confirmé le maintien du dispositif de l'activité partielle pour tout le mois de février ainsi que le maintien du fonds de solidarité jusque juin 2021. La prise en charge des coûts fixes d’exploitation est un sujet sur lequel le gouvernement devrait bientôt s’exprimer.
l’Unostra souligne le soutien sans faille des constructeurs lourdement impactés eux aussi par capillarité et pourtant non affectés encore dans le secteur S1. L'Unostra les remercie vivement ainsi que les représentants des ministères concernés.

 

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format