Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Saint-Nazaire : la STRAN adopte le sans-contact

Image

Crédit photo

Le réseau de Saint-Nazaire passe à la billettique sans contact le 27 août 2018. Ce hYcéo Pass pourrait, à l’avenir, être utilisé sur le réseau TAN nantais.

Six ans après la restructuration du réseau, c’est une nouvelle petite révolution qui intervient sur le réseau de la société des transports en commun nazairiens (STRAN) le 27 août. Cette date correspondra, en effet, au lancement de la billettique sans contact « hYcéo Pass ma carte mobilité ». Cette nouveauté est née de la volonté de la STRAN de simplifier la gestion et l’utilisation des titres de transport, mais aussi de faciliter la mobilité des usagers et en particulier celle de ses 12 000 abonnés dont 5 400 annuels.

Cette carte, développée avec les partenaires suivants, Vix Technology pour le système global, Urban System pour le logiciel de vente, Gemalto pour les cartes sans-contact et Paragon pour les billets sans-contact, remplacera donc les anciennes cartes d’abonnement et leurs coupons. À sa création, les clients pourront opter pour l’abonnement de leur choix (mensuel ou annuel). Elle pourra, ensuite, être rechargée ou mise à jour à tout moment.

Surtout, ce qui fera la spécificité de cette carte gratuite, c’est d’autoriser le post-paiement pour les clients occasionnels. Plus en détail, le client se fera établir une carte hYcéo Pass et souscrira à l’option post-paiement avec une autorisation de prélèvement sur son compte bancaire. À chaque voyage, il validera sa carte et chaque trajet sera comptabilisé. Il en résultera de sérieuses économies puisque le trajet ainsi effectué ne reviendra qu’à 1,10 € au lieu des 1,80 € perçu dans le bus. « Cela participe de notre volonté de rendre fluide le déplacement par bus pour les derniers kilomètres et d’éviter, ainsi, que les personnes n’aient recours à leur voiture particulière », explique Christian Juhel, directeur de la STRAN. Avant d’ajouter qu’hYcéo Pass permettra de comptabiliser chaque voyage de manière quasi-instantanée pour adapter l’offre (lignes, horaires, taille des véhicules).

Au global, l’investissement porte sur 1 066 680 € dont 866 680 € financés par la CARENE - Saint-Nazaire Agglomération, qui est l’autorité organisatrice de la mobilité, et 200 000 € de subventions apportés par la Caisse des dépôts. 150 véhicules au total seront équipés de 300 valideurs sans-contact de nouvelle génération. Parmi ces véhicules figureront ceux des deux lignes Lila Presqu’île sur lesquelles la carte hYcéo Pass sera également valable.

Forts impacts attendus sur le niveau de fréquentation du réseau

Les ambitions de la STRAN ne s’arrêtent pas là pour autant. La carte hYcéo Pass a vocation à être un nouvel outil au service de l’intermodalité. Elle fonctionnera donc également pour les neuf parcs de stationnement voitures gérés par la STRAN ainsi que pour les parcs vélos, sans doute d’ici la fin de l’année 2018. Elle s’ouvrira aussi, mais à une date restant encore indéterminée, au réseau TAN nantais, la carte Libertan devenant, par réciprocité, valable à Saint-Nazaire.

En attendant, cette carte pourrait rapidement produire ses premiers effets sur le niveau de fréquentation du réseau nazairien. Des gains de fréquentation de 5 à 6 % par an sont attendus dès 2019, soit un quasi triplement par rapport à celui enregistré en 2017 (+ 2 % à 9 210 000 voyages). Elle n’a pas vocation, en revanche, à faire baisser le taux de fraude. À 2,12 % seulement, celui-ci est déjà l’un des plus bas de France.

Auteur

  • La Rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format