Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Un géo-radar antimine au service des voitures autonomes

Image

Crédit photo
Un scan du sous-sol jusqu’à 3 mètres. Une technologie mise au point par le MIT et adoptée par les militaires pour la détection des mines souterraines va être mise au service des véhicules autonomes. La startup WaveSense annonce en effet la commercialisation de son géo-radar à pénétration de sol (GPR, Ground Penetrating Radar) pour aider les véhicules autonomes à rouler de manière sécurisée en conservant leur trajectoire notamment dans de mauvaises conditions météorologiques, comme la neige, la pluie ou le brouillard, lorsque les marquages de voies n’existent pas ou sont masquées. Cette technologie vient en complément des capteurs existants, GPS, caméras optiques et radars, ces deux derniers pouvant éprouver des difficultés lorsque la lumière est réfléchie, par de la neige par exemple. WaveSense propose ainsi un radar géologique placé sous le véhicule, qui scanne le sous sol jusqu'à une profondeur d'environ 3m. Il construit une image du monde souterrain en utilisant une fréquence d’environ 120 Hz qui balaie en continu les différentes couches du sous-sol (macadam, fondation, conduites, racines, roches, etc.), à un rythme d’environ 126 fois par seconde. Les données récoltées sont ensuite comparées à une carte pré-installée et aident ainsi à placer le véhicule correctement. Selon WaveSense, chaque centimètre de route possède une couche de sous-sol unique, ce qui permet automatiquement de l’identifier. Cette technologie nécessite donc un pré-mapping, tout comme le lidar, mais la startup indique que les mises à jour sont beaucoup moins fréquentes, les sous-sols évoluant beaucoup moins que les infrastructures en surface. Les scans effectués par chaque véhicule équipé de GPR permettent aussi d’enrichir et de mettre à jour la base de WaveSense. Une précision à quelques centimètres près. La technologie a déjà été éprouvée lors de nombreuses missions militaires effectuées par l’Armée américaine en Afghanistan, où la détection de la composition du sous-sol, et la localisation d’un véhicule à quelques centimètres près, peut s’avérer vitale, surtout lorsque le chemin est pavé de mines. WaveSense, créée en 2017, assure qu’elle est capable d’offrir cette précision même à haute vitesse, pour un usage autoroutier par exemple. L’entreprise indique travailler avec plusieurs constructeurs travaillant sur des projets de véhicules autonomes. D’autres marchés pourraient lui être ouverts, comme les travaux de voiries par exemple. G. H.

Auteur

  • Grégoire Hamon
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format