Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Agir: Marthe Marti succède à Jean-Luc Rigaut

Image

Crédit photo
La seconde femme à présider Agir. Marthe Marti a été élue à l’unanimité présidente de l’association Agir, lors du Conseil d’administration du 13 mars 2019, succédant ainsi à Jean-Luc Rigaut, Maire d’Annecy. Marthe Marti, 57 ans, est adjointe au maire de Toulouse depuis 2014, conseillère communautaire, et membre du conseil syndical de Tisseo SMTC. Elle est la seconde femme à présider Agir depuis la création de l’association, en 1987. «Je suis très fière d’avoir été désignée pour poursuivre l’objectif des fondateurs de l’Association : promouvoir le transport public et la mobilité, proposer une expertise indépendante aux autorités organisatrices et aux entreprises de transport, défendre le principe de libre administration des collectivités territoriales et le libre choix des modes de gestion.» Départ anticipé. Jean-Luc Rigaut avait été élu président d’Agir en septembre 2017, pour succéder à Gilles Bourdouleix. Il avait prévu de céder son siège à mi-mandat à Marthe Marti, présidente déléguée de l’association qui regroupe les collectivités qui ont fait le choix de la gestion directe des transports publics, et compte désormais 260 adhérents. Les prochaines journées Agir se tiendront à Poitiers les 26 et 27 juin.

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format