Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Aix-Marseille Provence soutient l’innovation pour débloquer la mobilité

Image

Crédit photo
Mobilité autonome. « Quelle ville monde à horizon 2030 ? » La question sera posée aux 1500 participants au Forum Smart City Marseille Méditerranée, qui se tiendra les 14 et 15 septembre 2017, au palais du Pharo. Un avant goût du débat s’est tenu dans la deuxième ville la plus embouteillée de France, le 24 mai, lors des rencontres préparatoires à ce forum. Si les Smart Cities englobent les nouvelles technologies destinées à favoriser les déplacements urbains et interurbains, une autre innovation pourrait venir de la gouvernance partagée sur les questions de mobilité. « Sur les 450 start-up d’Aix-Marseille French Tech, une dizaine développe des outils d’aide à la mobilité », souligne Kevin Polizzi, président de la société d’informatique Jaguar Network. Egalement président de la Commission Smart Cities au sein d’Aix-Marseille French Tech, ce jeune entrepreneur précise que cette Commission travaille actuellement sur un système de mobilité autonome entre la gare d’Aix-en-Provence et la zone de la Durane, où l’imposant projet The Camp devrait sortir de terre à l’automne prochain. Un bâtiment de 12 000 m2 qui abritera les entrepreneurs et chercheurs sur les enjeux de la transformation technologique. « A Aix, nous allons déployer en juin des capteurs avec une connexion radio pour récupérer des données. Il faut coordonner des acteurs qui n’ont pas l’habitude de travailler ensemble », observe-t-il. 10 milliards d'investissements. Reconnaissant un retard de 40 ans dans les infrastructures du territoire, Jean-Pierre Serrus, vice-président de la métropole d’Aix-Marseille Provence en charge de la Mobilité, des déplacements et des transports, souhaite déployer très vite les actions décidées dans l’agenda de la mobilité métropolitaine. « Ces mesures représentent 10 milliards d’euros sur 15 à 20 ans. Nous avons obtenu en mars l’engagement du gouvernement sur les moyens financiers pour aider la métropole. Les conclusions seront rendues fin juillet. C’est un vrai bras de fer et nous devons jouer groupé avec l’Union pour les Entreprises des Bouches-du-Rhône et les chambres de commerce », affirme l’élu. Nathalie Bureau du Colombier

Auteur

  • Nathalie Bureau du Colombier
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format