Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Annecy : l'agglomération crée une SPL pour ses transports

Image

Crédit photo
Après 35 ans de gestion en Délégation de Service Public (DSP), les élus de l’agglomération d’Annecy ont fait le choix de la gestion directe en créant au 1er janvier 2016 une Société Publique Locale (SPL) pour exploiter le réseau de transport de l’agglomération. Pour devenir une SPL, la Sibra, créée le 1er janvier 1980, et qui exploitait le réseau de transport public d’Annecy était en tant que Société d’Economie Mixte (SEM), délégataire de service public pour l’agglomération, a opéré une mutation capitalistique. En effet, une SPL ne peut être détenue que par des actionnaires publics. De ce fait, les 3 actionnaires privés présents au capital ont dû céder leurs actions à la C2A (Communauté de l’Agglomération d’Annecy). L’actionnariat de la Sibra est désormais composé de la C2A, des 13 communes qui la constituent et de la Communauté de Communes du canton de Rumilly (C3R). Cet EPCI, voisin de quelques kilomètres, vient de prendre la compétence transport pour créer un réseau de transport urbain. La C3R a opéré ce rapprochement afin de pouvoir bénéficier de l’expertise transport de la Sibra. Rumilly est la première collectivité «hors agglomération d’Annecy» à saisir cette nouvelle opportunité. LES CHIFFRES-CLÉS DE LA SIBRA Communauté d’Agglomération d'Annecy : 148 000 habitants Voyages 2014 : 15 814 000 Kilomètres produits 2014 : 4 570 000 Effectif : 200 personnes Chiffre d’affaires 2014 : 19 000 000 € Taux de couverture des dépenses (R/D) : 29 % Activités : 26 lignes régulières; 42 circuits scolaires (recours à des sous-traitants); Service de transport à la demande pour les personnes à mobilité réduite; Service de location de vélos de ville et gestion de la consigne collective en libre-service en gare d’Annecy.

...

L’agglomération d’Annecy, en créant cette SPL et en adhérant à l'association Agir, rejoint un mouvement engagé il y a plus de 10 ans de retour à la gestion directe des réseaux de transport public. Belfort et Toulouse en 2006, Saint-Brieuc et Saint-Nazaire en 2012, Clermont-Ferrand, Cannes, Périgueux et Nice en 2013, sans oublier Aurillac, Cholet, Dax, Forbach, Maubeuge, Saumur et Thionville, ont créé leur opérateur interne, que ce soit sous forme de régie ou de SPL. Plus récemment encore, ce sont les agglomérations de Chartres et Abbeville et la ville de Granville qui ont également fait le choix de la gestion directe, tandis que les élus d’Ajaccio et ceux de Pau viennent de se prononcer en faveur de la création d’une SPL dans les mois à venir.

Auteur

  • Pierre Cossard
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format