Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Aubagne passe ses transports publics à la gratuité

À partir du 15 mai, tous les transports collectifs d'Aubagne (Bouches-du-Rhône) seront gratuits. Un choix financé par une hausse du versement transport des entreprises de l'agglomération.

Promesse électorale du PCF aux municipales 2008 d'Aubagne, la gratuité pour tous les usagers des transports collectifs devient réalité, vendredi 15 mai. Elle se fera sans hausse d'impôts ."C'est le premier grand réseau public de la façade méditerranéenne qui se lance dans cette aventure", observe Alain Belviso (PC), président de la communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Étoile.

Majoritairement à gauche, l'agglomération compte plus de 100 000 habitants à moins de 20 km à l'est de Marseille. Ses autobus transportent chaque année environ deux millions de voyageurs (dont 47,5% de moins de 25 ans), chiffre qu'elle compte doubler d'ici à 2004 avec la gratuité qui a nécessité un avenant au contrat d'exploitation confié à Veolia Transport.


"Un droit réel au transport"

Aubagne s'est inspiré de plusieurs autres villes françaises dont Châteauroux, Compiègne, Gap et Castres qui ont opté pour la gratuité depuis plusieurs années. "La gratuité porte des valeurs au cœur de nos engagements : un droit réel au transport, la défense du service public et le développement durable", avec notamment un projet associé de tramway, insiste Alain Belviso. "Nous avions la maîtrise de nos choix", poursuit l'élu.
Une liberté d'initiative qu'entraveraient selon lui des projets comme la suppression de la taxe professionnelle ou la réforme des collectivités territoriales préconisée par le rapport Balladur, dénoncés par les maires de l'agglomération aubagnaise.


Hausse du versement transport
(VT)

C'est grâce au passage officiel au dessus des 100 000 habitants début 2009 que les 12 communes ont concrétisé leur projet. Elles ont pu relever le versement transport (VT) des entreprises de plus de neuf salariés, de 0,6% à 1,05% de la masse salariale, soit un gain de 2 millions d'euros dès 2009. "Cela permet de faire face aux coûts de la gratuité, environ 1,1 million d'euros avec 700 000 euros de perte de recettes et 400 000 euros de coûts supplémentaires" pour renforcer le réseau afin d'augmenter la fréquentation, explique
M. Fontaine.
Le versement transport des entreprises grimpera jusqu'à 1,8% après la construction d'un transport collectif en site propre (TCSP) sur l'ancienne voie ferrée de Valdonne et d'un tramway en 2014 entre La Penne-sur-Huveaune et la zone industrielle des Paluds en passant par le centre d'Aubagne.

Des projets visant à désengorger les routes : aujourd'hui, sur 330 000 déplacements quotidiens sur l'aggomération, 70% se font en voiture et 7% en transports collectifs. 130000 voitures font chaque jour le trajet entre Aubagne et Marseille, alors que 70% des personnes actives de l'agglomération travaillent hors de leur commune.

 

Lire l'article sur le rapport Balladur

 

 

Auteur

  • La Rédaction
Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format