Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Autopartage : Citiz s'exporte à Villefranche-sur-Saône

Image

Crédit photo
Un peu plus d'un an après avoir installé son système d'autopartage à Villefranche-sur-Saône, sous l'enseigne Citiz, la société d'économie mixte Lyon Parc Auto (LPA) se déclare satisfaite de son exploitation. Le service, initié par les collectivités locales (agglomération Villefranche-Beaujolais et mairie de Villefranche) repose sur trois véhicules et deux stations, l'une à la mairie et l'autre à la gare SNCF. Depuis son lancement, Citiz LPA a enregistré à Villefranche-sur-Saône près de 500 utilisations (soit 20 000 km parcourus) et le service monte en puissance depuis septembre 2015. "On comptabilise 1 800 kilomètres parcourus par mois pour chacun des trois véhicules, avec une moyenne de 46 réservations", se félicite François Gindre, directeur de LPA. "Aujourd'hui, nous cherchons à cibler les entreprises, très demandeuses de ce genre d'offres de déplacement", poursuit-il. Pour accroître sa notoriété, LPA sera présent à Villefranche-sur-Saône, le 21 mai prochain, à l'occasion de la Fête de l'Environnement, afin de stimuler la souscription d'abonnements grâce à des tarifs préférentiels. Et aussi de démontrer que le système d'auto-partage peut aussi se développer dans les villes moyennes.

Auteur

  • Jean-François Belanger
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format