Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Bordeaux élabore un plan transport à dix ans

Image

Crédit photo
Tram, bus, modes doux, voiture… Les élus de Bordeaux Métropole ont adopté, le 22 janvier, une stratégie globale de mobilité pour les 10 prochaines années. Quelle feuille de route pour la politique de mobilité dans les 10 prochaines années ? C’est à cette question d’importance que les conseillers de Bordeaux Métropole ont répondu en se dotant d’un plan qui détaille les projets à mener à bien, tous modes de transport confondus. Ce plan repose sur deux piliers : la validation du SDODM (Schéma directeur opérationnel des déplacements métropolitains), en réflexion depuis plusieurs années, et une intervention sur l’ensemble de la palette des déplacements. Les projets de nouvelles lignes de transport prévus par le SDODM sont nombreux. Actuellement, toutes les annonces qui ont vu le jour durant la campagne des municipales de 2014 sont encore à l’ordre du jour. Le budget de Bordeaux Métropole n’étant pas un puits sans fond, certains projets devront tout de même attendre plus que d’autres… Comme le président de Bordeaux Métropole, Alain Juppé,  l’a répété à plusieurs reprises, la desserte de l’aéroport constitue une priorité. La ligne A du tramway devrait être prolongée jusqu’à la plateforme aéroportuaire. Le coût de ce chantier est estimé à 75 millions d’euros et la mise en service programmée pour 2019. En parallèle, il est envisagé la création d’une ligne de bus entre l’aéroport et la gare TER de Pessac Alouette. L’opération représente un potentiel cumulé de 6.800 voyages par jour. Trois autres projets sont envisagés : la création d’une ligne de tramway de 20 km Gradignan-Talence-Bordeaux-Cenon pour 400 M€; une ligne BHNS entre Bordeaux et Saint-Aubin-de-Médoc ; et l’extension de la ligne de tramway D vers Saint-Médard-en-Jalles pour 60 M€. Enfin, des études approfondies seront menées sur quatre projets d’extension ou création de lignes.   Des bus à haut niveau de service sur la rocade ? En complément du SDODM, les élus ont élaboré un plan d’action qui vise à développer tous les modes de déplacements. La volonté de renforcer l’efficacité des transports en commun a été actée, via une amélioration de la vitesse commerciale des bus et tramways, l’anticipation des investissements découlant du vieillissement du patrimoine et la mise en place d’un syndicat mixte des transports. En ce qui concerne l’usage de la voiture, les élus de Bordeaux Métropole prévoient l’achèvement de la mise à 2x3 voies de la rocade et le possible accueil d’un BHNS sur la bande d’arrêt d’urgence. Parmi les autres mesures envisagées : la suppression de 200 carrefours à feux injustifiés, l’essor du covoiturage et de l’auto-partage,  l'aménagement de vélo-rues, l'expérimentation d’une zone à restriction de circulation… Enfin, pour tenir l’objectif de 15% de part modale pour le vélo le réseau VCub et les stationnements sécurisés seront développés, le dispositif de prêt de vélo mis en place par Bordeaux sera étendu, un réseau de « maisons de la mobilité » verra le jour…

Auteur

  • Yann Buanec
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format