Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

CDG Express : l’aide de l’Etat validée

Image

Crédit photo
1,3 milliard. La Commission européenne a validé le 26 juin l'aide de 1,3 milliard d'euros que la France entend accorder au projet de liaison ferroviaire directe entre l'aéroport de Roissy et Paris, appelé Charles de Gaulle Express (CDG Express). La nouvelle ligne, longue de 32 km, reliera Paris (Gare de l'Est) au terminal 2 de l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle en 20 minutes, à l'horizon 2023. Prélèvement sur les passagers. Cette aide « est en parfait accord avec les priorités de la Commission Juncker consistant à soutenir les projets d'investissement des États membres qui stimulent la croissance, les investissements et la création d'emplois », a estimé la Commission. L'aide sera accordée à une entreprise commune constituée entre SNCF Réseau et Aéroports de Paris, qui sera chargée de la construction et de l'exploitation de la ligne. Elle « prendra la forme d'une subvention exonérée d'impôt qui sera financée par un prélèvement imposé à partir de 2024 à tous les passagers empruntant l'aéroport Charles-de-Gaulle (à l'exception des passagers en transit) », précise la Commission. La rédaction

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format