Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Conduite autonome et électromobilité : la France et l'Allemagne (re)prennent l'initiative

Image

Crédit photo
Le couple franco-allemand a pris position sur le développement de la mobilité électrique et la conduite autonome en Europe. A Munich, vendredi 30 septembre, Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des Transports et son homologue allemand Alexander Dobrindt, ont en effet confirmé plusieurs engagements pris dans le cadre d'une feuille de route pour créer les conditions favorables à l'émergence en Europe de ces deux tendances lourdes des transports. "Il s'agit d’anticiper et de préparer au mieux l’évolution des politiques publiques et de la réglementation, afin qu’elles concilient au mieux l’innovation, la sécurité routière, la gestion de nos réseaux de transports, et l’acceptabilité" explique le communiqué de presse du secrétariat d'état aux transports. Quatre projets ou engagements, plus ou moins concrets, ont été pris par les deux ministres :

1- Un réseau de stations de recharge électrique intéropérables

Concrètement, les deux pays "chercheront à défendre une vision commune en matière de normes, d’intégration des énergies renouvelables dans les transports, et de promotion des véhicules électriques" et "travailleront à l’émergence d’un corridor de points de rechargements interopérables reliant à terme l’Allemagne, la France et la péninsule ibérique".

2 - Des études d'impact sur la conduite automatisée

Sécurité routière, trafics et flux automobiles, comportements, réglementation, politiques publiques… les conséquences du développement de la conduite autonome seront observés et étudiés de près par les deux pays sur la base d'études scientifiques.

3 - Un site expérimental franco-allemand

Pour permettre à l'industrie et aux chercheurs de bénéficier d'un site d'expérimentation en situation réelle et variant en complexité, une zone "située sur une partie transfrontalière du réseau routier des deux pays" sera défini d'ici la fin de l'année.

4 - Des navettes automatisées entre Kehl et Strasbourg

Un projet baptisé "Challenge sur le Rhin" permettra l'essai de navettes automatisées entre Kehl et Strasbourg à l'occasion du prochain Congrès européen ITS prévu en juin 2017

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format