Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Covoiturage : test encourageant dans l’Essonne

Image

Crédit photo
60% du territoire couvert. D’avril à fin juin, le département de l’Essonne a subventionné le covoiturage au quotidien sur son territoire, en partenariat avec la société Karos. Plus de 11 000 trajets ont été effectués durant cette période, soit une augmentation de 150%. Le recours au covoiturage a permis notamment de couvrir 60% de la superficie du département, alors que les transports publics structurants (RER, tram) plafonnent à 4%. Sans surprise, les points de départ ou d’arrivée des trajets ont concerné 85 communes non desservies par le réseau structurant, représentant plus de 300 000 habitants. Complément des transports publics. Selon Olivier Binet, président-fondateur de Karos, l’application de covoiturage « a démontré sa capacité à compléter efficacement et sans investissement majeur le réseau de transport public » pour les trajets de proximité. De son côté, François Durovray, président du conseil départemental, a exprimé sa satisfaction : « Nous sommes fiers de montrer qu’une collectivité peut être moteur dans le changement des habitudes de ses administrés ». La rédaction

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format