Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Gratuité des transports : les policiers reviennent à la charge

Image

Crédit photo

Surfant sur l’attaque du Thalys du 21 août dernier, deux syndicats de police dénoncent la remise en cause de la gratuité des transports parisiens envisagée mi-juillet.

Suite l’attaque du Thalys du 21 août dernier, les syndicats Alliance et CFE CGC ont rappelé l’importante d’une "réelle coproduction dans les transports". Au sein du scénario préconisé, la gratuité du passe Navivo Integral tient une place de choix. "Tout doit être mis en œuvre pour que les policiers en service, mais également hors service, puissent accéder gratuitement à tout type de transport sans restriction ni contraintes réglementaires", estiment les deux syndicats dans un communiqué de presse.

Vingt trois millions d'euros par an

Mi-juillet dernier, la direction des ressources et des compétences de police nationale (DRCPN) remettait en cause le principe de gratuité appliqué aux 29 000 policiers parisiens depuis 1949. En cause : un avis de la Cour des comptes qui jugeait le dispositif illégal et chiffrait à 23 millions d’euros son coût annuel. L’hypothèse retenue par la DRCPN, à savoir le maintien de la gratuité pour les policiers de terrain et une prise en charge de 50% par le ministère de l’Intérieur pour ceux qui travaillent dans les bureaux, avait provoqué un tollé chez les fonctionnaires concernés. L’actualité leur a donc donné une occasion de poids pour revenir à la charge.

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format