Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Grenoble teste Chronopro pour desservir un territoire peu dense

Image

Crédit photo

Depuis le 18 juin, les 1 950 habitants de deux villages situés sur les contreforts de la vallée de la Romanche, au sud de Grenoble, bénéficient d’un service de transport en commun. Une solution pour les zones montagneuses et d’habitat dispersé testée pendant un an.

Pour l’heure, ce type de service n’a été expérimenté qu’en zone d’activités, à Vitrolles, Beauvais, Mulhouse et aux Ulis. Tester Chronopro sur un territoire de montagne très contraint et à population dispersée (1  950 habitants pour 11,5 km2) est donc une première lancée sur deux petites communes bordant la tristement célèbre montée de La Frette (N85).

« La géographie du grand sud de l’agglomération grenobloise et des 20 communes qui ont rejoint en 2014 la métropole Grenobloise et son Syndicat mixte des transports en commun nous a poussés à de l’imagination pour trouver des solutions », résume Yann Mongaburu, président du Syndicat mixte des transports en commun (SMTC). Présentée aux habitants dès novembre 2017, la solution va être testée pendant un an par Lemon, le Laboratoire d’expérimentation des mobilités voulu par le SMTC et piloté par Transdev, le partenaire de la Société d’économie mixte des transports de l’agglomération grenobloise (Semitag), gestionnaire du réseau de transport en commun.

« L’enquête menée entre novembre 2017 et janvier 2018 a permis de mesurer l’appétence pour ce service assuré par la Semitag », se félicite Françoise Gerbier, présidente du Comité de déplacement grand sud au SMTC. En effet, 57 % des sondés se rendent cinq fois par semaine ou plus à Vizille, la ville désormais desservie par Chronopro. Et 74 % vont au moins une fois par semaine à Pont-de-Claix, Échirolles ou Grenoble, communes desservies par l’Express 3 reliant Vizille à Grenoble. « Chronopro répond à ces besoins en proposant des trajets flexibles. Selon la demande, il inventera à chaque fois son parcours entre les deux communes et Vizille », résume Thierry Decerle, directeur développement Transdev zone sud France. Vingt-trois points d’arrêts ont été définis pour ce service de transport à la demande qui pourra effectuer, du lundi au vendredi, jusqu’à quatre aller le matin en direction de Vizille entre 7 et 10 heures, un aller-retour entre 12 h 40 et 13 h 20, et quatre retours vers les villages entre 15 h 40 et 19 heures. Le samedi, cinq horaires seront proposés sur la journée. Et, avantage de l’expérimentation, les points d’arrêts pourront être déplacés selon les besoins des usagers.

Un service 100 % digital et flexible

Réservation, confirmation, suivi, géolocalisation... Tout s’effectue en ligne. Une fois connecté sur l’application Chronopro préalablement téléchargée sur son smartphone ou sur ordinateur (tag.fr/chronopro), il suffit de commander son trajet jusqu’à 40 minutes avant son départ et sélectionner l’arrêt le plus proche de chez soi sur la cartographie. L’horaire de prise en charge est confirmé par SMS au moins 10 minutes avant le départ. La navette prend le chemin le plus direct pour Vizille en fonction des réservations. « Pour l’heure, le service sera assuré en véhicule type Trafic de neuf places et deux conducteurs sont dédiés à Chronopro, un pour le matin, l’autre pour l’après-midi », explique Philippe Chervy, directeur de la Semitag. Enfin, ultime atout et non des moindres, Chronopro est accessible avec un titre de transport classique (abonnement ou ticket), titre valable une heure, correspondances comprises, soit un coût au ticket à partir de 1,11 € (tarif famille nombreuse).

Auteur

  • La Rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format