Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

Ile-de-France : Drancy passe au car électrique

Aude Lagarde, maire de Drancy, reçoit la clé du car C9 des mains de Julien Bahry, responsable Grands Comptes International chez BYD France, en présence de Jean-Christophe Lagarde, député et conseiller à la Métropole du Grand Paris (MGP). A droite, Denis Cahenzli, vice-président de la MGP, et Jean-Luc Millard, maire adjoint de Drancy.

Crédit photo

Volonté politique. Drancy (Seine-Saint-Denis) est devenue la première ville de petite couronne francilienne à s’équiper d’un car électrique. Ce véhicule BYD C9 donne le signal du départ de la conversion de la flotte municipale de six autocars. « En 2014, nous avons commencé par convertir la flotte des véhicules légers, désormais électrique à 95%. Nous devons maintenant transformer progressivement notre parc d’autocars, de façon à garantir à nos concitoyens les meilleures conditions de transport, tout en réduisant la pollution atmosphérique », souligne Aude Lagarde, maire de Drancy. La flotte municipale est utilisée pour les sorties scolaires et autres excursions des clubs du 3e âge de la ville. Avec la mise en œuvre de la Zone à faibles émissions (ZFE) parisienne, qui bannit les véhicules diesel à l’horizon 2024, le stationnement dans la capitale est également devenu prohibitif : 250 euros pour un car diesel, contre quelques dizaines d’euros pour un électrique. La mise en œuvre de la (ZFE) de la Métropole du Grand Paris (MGP), en revanche, a permis à Drancy de bénéficier d’un soutien pour l’achat de cet autocar, qui coûte le double de son équivalent diesel. Sur les 470.000 euros de l’acquisition, la MGP a fourni une subvention de 129.000 euros, tandis que la préfecture de Seine-Saint-Denis a apporté 100.000 euros. « La Métropole du Grand Paris encourage et aide les familles à changer leurs véhicules pour des motorisations moins polluantes. Nos villes doivent montrer l’exemple », déclare Jean-Christophe Lagarde, député et conseiller métropolitain. Un exemple qui pourrait être suivi par la ville voisine d’Aulnay-sous-Bois, dont le maire adjoint à l’urbanisme, Denis Cahenzli, également vice-président de la MGP, était présent lors de la remise des clés de l’autocar.

200 km d'autonomie. Le car BYD C9 de 13m remis le 26 novembre à Drancy affiche une autonomie de 200 km et offre 59 places, et il est équipé d’un élévateur PMR. Construits en Chine, les véhicules sont assemblés dans l’usine BYD installée à Allonne, dans la banlieue de Beauvais. Avec son C9, BYD compte bien occuper la place laissée vacante sur le marché français depuis la faillite de DCG Carebus, représentant d'un autre constructeur chinois, Yutong… Désormais responsable Grands Comptes International chez BYD France, Julien Bahry annonce de prochaines livraisons en petite couronne, à Neuilly-sur-Seine et Romainville. Quant à Drancy, Aude Lagarde est déjà prête à l’acquisition d’un deuxième autocar BYD C9, « dès que la MGP donnera son feu vert à la subvention ».

 

Auteur

  • Sandrine Garnier
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format