Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

JCDecaux renouvelé à Lyon pour Velo’v

Image

Crédit photo
Assistance électrique. Première ville de France à proposer un système de vélos en libre service dès 2005, Lyon fait évoluer son offre. A partir de 2018, l’intégralité des 4000 Velo’v de l’agglomération seront remplacés en une nuit et 1000 de plus seront mis en service à cette occasion, portant la flotte à 5000 unités. Le nouveau modèle, fourni par JC Decaux tout juste reconduit sur le marché de mobiliers urbains supports d’information et de services de mobilité de la Métropole, sera plus léger. « Les nouveaux Vélo’v pèseront 2,3 kg de moins que les modèles d’origine et ils seront également plus solides », promet Gérard Claisse, vice-président de la Métropole de Lyon en charge des marchés publics. Mais le fait nouveau réside dans l’élargissement de l’offre. En effet, 2500 Vélo’v hybrides, à assistance électrique seront mis en service en 2020. « Soit la moitié de la flotte de Velo’v », précise Gérard Claisse. Les batteries s’inséreront sur la roue avant du vélo. Elles pourront être louées au mois ou à l’année et seront rechargeables sur un smartphone. Un service de location longue durée de vélos électriques viendra compléter la palette d’offre métropolitaine en faveur du vélo. Enfin, différents équipements, comme le verrouillage électronique du vélo hors de la station, rendront l’utilisation de Vélo’v plus conviviale et plus simple. Tarifs contenus. Pour profiter de cette nouvelle offre, les Lyonnais devront débourser en moyenne 17% de plus. « Le prix d’un abonnement classique augmentera de 6 euros par an et celui des étudiants de 1,5 euros », fait valoir David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon. Les batteries devront elles aussi être louées auprès de JCDecaux pour 7 euros par mois. Quant à la location longue durée des vélos électriques, elle sera accessible moyennant 50 euros par mois. La maitrise de ces tarifs tient au fait que la Métropole a placé le marché du renouvellement des Velo’v dans un cadre global incluant le mobilier urbain, les supports d’information et les services de mobilité. « En développant des panneaux d’information numérique sur 80 mobilier urbain et en développant le sponsoring sur les Vélo’v, nous parvenons à générer des recettes supplémentaires et donc à financer les Vélo’v hybrides sans avoir à trop augmenter les tarifs de location », souligne Gérard Claisse. Françoise Sigot

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format