Newsletter S'inscrire à notre newsletter

Magazine

La RATP s’engage dans l’autopartage

Image

Crédit photo
Objectif Navigo. Le 17 mai, soit le jour même de sa nomination en tant que ministre des Transports, Elisabeth Borne signait, au titre de PDG de la RATP, une prise de participation dans la filiale parisienne de Communauto (ex-Mobizen). L’accord a été signé à Montréal, où se tenait le Sommet de l’Union internationale des transports publics. Un beau symbole pour Communauto, qui a vu le jour à Québec en 1994. L'entrée au capital de Communauto a été effectuée via RATP Capital Innovation, filiale créé en février. « Cette alliance va nous permettre de créer des synergies et de construire un offre commune pour Paris et la région Ile-de-France, se félicite Federica Campina, directrice de Communauto Paris. L’idéal serait que le consommateur puisse disposer de tous les services de mobilité sur un même support, comme c’est déjà le cas à Montréal et ailleurs. » A l’instar d’Autolib', Communauto pourrait donc se trouver bientôt intégré sur le passe Navigo francilien. Cette décision dépend du Stif, et constituerait une première : tous les services de transports actuellement intégrés sur Navigo sont opérés en délégation de service public. 400 véhicules. Surtout présent en Amérique du Nord, Communauto est arrivé à Paris en 2012, avec le rachat de Mobizen, alors détenu par Transdev, et qui venait de fusionner avec Caisse Commune, autre pionnier de l’autopartage dans la capitale. Communauto est également partenaire du Service de véhicules partagés (SVP) mis en place fin 2015 avec la Ville de Paris, qui réserve environ 200 places de stationnement en voirie à l’autopartage en boucle, ce qui a d'ailleurs permis à l’opérateur d’accroître son parc de véhicules 20%. Communauto dispose de 400 véhicules, dont un quart d’hybrides Toyota, disponibles en stations, pour une bonne part situées dans des parkings souterrains. A l’automne 2016, le constructeur automobile PSA était également entré au capital de Communauto dont le fondateur, Benoît Robert, reste l’actionnaire majoritaire. Sandrine Garnier          

Auteur

  • La rédaction
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format